La Wallonie au secours du LEC de Libramont

© DOC Libramont Exhibition & Congress

Le gouvernement wallon, sur proposition de son ministre de l’Économie Willy Borsus, a décidé de pérenniser les activités du Libramont Exhibition & Congress (LEC), très impliqué notamment dans la Foire de Libramont.

Ainsi, la Wallonie a décidé de devenir actionnaire du LEC à hauteur de 75 %, au travers de son bras financier qu’est la SOGEPA.

Cet accord règle notamment le litige avec la société FRANKI qui remontait à 2013 et qui a été clôturé en décembre 2019 par une transaction de 7,5 millions €. A ceci il fallait ajouter des travaux de rénovation et de réparation du bâtiment à concurrence de 500.000 €.

© Wallonie Tourisme

Le LEC sera transformé en société immobilière pure et percevra un loyer annuel qui correspondra à un rendement de marché dans le secteur immobilier.

La nouvelle intervention en capital de la Wallonie dans le LEC permet de sécuriser l’avenir du site, de la Foire et du pôle rural de Libramont.

A entendre le ministre Willy Borsus, très soucieux de défendre les intérêts de cette région du nors-luxembourg, « Il était primordial d’assurer une structure stable au LEC et de garantir l’avenir de la Foire agricole de Libramont. Créée en 1926 pour promouvoir le cheval ardennais, elle rassemble aujourd’hui 800 exposants, 5.000 marques et compte près de 200.000 visiteurs chaque année. »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY