La voiture autonome est quasi dépassée… avant même son lancement!

Qui n’a pas été surpris quand on a commencé à voir des voitures autonomes lancées aux États-Unis ? Bien que les tests continuent, on voit désormais poindre les drones livreur de colis. Ce n’est plus de la science-fiction car on a tous vu au moins une fois à la télévision les drones militaires chargés de bombes ou de missiles. Une utilisation plus pacifique serait la bienvenue…

Des solutions pour répondre à l’engorgement des grandes villes

« Les problèmes de transport deviennent de plus en plus tendus à travers le monde, en particulier dans les régions métropolitaines, où des millions de personnes vivent. A São Paulo au Brésil en 2014, les embouteillages ont atteint 344 km. Les bouchons coûtent chaque année à l’économie brésilienne 31 milliards de dollars, tandis qu’un résident moyen de Londres perd chaque année environ 10 jours de sa vie », expliquent sur le site web d’Airbus un groupe d’experts et de développeurs chargés de réfléchir aux thématiques de transports autonomes.

La voiture autonome est quasiment prête

Google possède depuis plusieurs mois une filiale totalement dédiée à la voiture autonome. Cette société indépendante se nomme Waymo. La nouvelle voiture de Google, ce sont des véhicules autonomes de niveau 5 qui devraient voir le jour.

« Cette nouvelle technologie permet non seulement de conduire les passagers d’un point A à un point B, sans toucher au volant, mais en plus, les capteurs de ce nouveau système seront plus performants que ceux de ses concurrentes comme Tesla ».

La société de transport Uber a également sa voiture autonome

Uber mise beaucoup sur la voiture autonome mais le moindre problème fait le tour du monde. Cette technologie provoque de l’intérêt mais également de l’inquiétude.

Le moindre accident mettant en cause la voiture autonome semble remettre en cause les essais. Pourtant, la compagnie mettra en service ce type de véhicule sûrement dès l’année prochaine.

navette-autonome-easymile-test-paris-entree-capital-alstom-684x513Les transports publics s’intéressent au transport autonome

Un minibus de 10 places produit par Easymile, une société française, et Omnix International, basée à Dubaï roule déjà sur de courtes distances.

Depuis avril 2015, le modèle de navette électrique et autonome a été déployé sur une cinquantaine de sites dans 14 pays dans le monde entier. La société Alstom est entrée dans le capital de l’entreprise. D’autres projets sont en cours de test.

Airbus a obtenu l’autorisation de test de livraison à Singapour

On devrait voir dans les prochains mois, des drones de livraison de colis dans le ciel de Singapour. Le projet « skyways » d’Airbus est déjà très avancé. La seule problématique est celle de son insertion dans l’espace aérien urbain. Et cela passe par une évolution du cadre réglementaire actuel.

« Aucun pays au monde n’autorise pour l’instant le survol des villes par des engins sans pilote, qu’ils transportent des passagers ou non ». En février dernier, « Airbus Helicopters » et la Direction de l’aviation civile de Singapour ont signé un protocole d’accord autorisant l’expérimentation mi-2017, d’un service de livraison de colis par drone sur le campus de l’Université de Singapour.

des-taxis-drones-autonomes DubaiAirbus doit prouver la sécurité de ce nouveau transport

L’objectif du projet Skyways est d’évaluer la viabilité économique de ce système de transport et démontrer aux autorités et au grand public que des drones commerciaux peuvent évoluer en toute sécurité dans l’environnement urbain. Et si l’équipe parvient à prouver la sécurité opérationnelle de Skyways, des applications commerciales pourraient ensuite voir le jour.

Les drones taxis vont également arriver

Un deuxième projet, qui porte le nom temporaire de CityAirbus, est développé par la filiale Airbus Helicopters depuis deux ans. Il ressemblerait à une sorte de taxi volant qui pourrait accueillir de plusieurs passagers. Ce projet pourrait être prêt dans moins de 15 ans.

Dubaï veut ses drones taxis dès que possible

Après avoir mené des tests réussis, RTA (Routes and Transport Authority) de Dubaï se prépare à lancer le premier vol en Juillet prochain. L’organisme public a travaillé avec une société chinoise, « Ehang » sur des drones autonomes capables de transporter un être humain.

Vous y croyez désormais ?

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY