Le gouvernement turc entend réagir face à la chute dramatique du nombre de croisiéristes: l’instabilité politique a en effet poussé les compagnies maritimes à modifier leurs itinéraires en Méditerranée orientale et à renoncer aux traditionnelles escales en Turquie.

Selon le quotidien « Hürriyet » que cite aujourd’hui Cruise News, le gouvernement serait prêt à payer 30 dollars US par passager, incentive concernant jusqu’au 31 décembre les navires de 750 passagers et plus.

Il n’est pas clairement défini si cette action sera reconduite au-delà de 2017, la plupart des compagnies maritimes planchant déjà sur la programmation de 2019 et 2020. Selon Cruise News, la Turquie a enregistré 1,8 million de croisiéristes en 2015 mais n’en attend que 200’000 cette année. (DS)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY