La Tunisie retrouve des couleurs

Nous vous l’avions annoncé: la Tunisie était présente à Bruxelles les bains du 7 au 14 juillet. Un évènement qui avait drainé plus de 374.000 visiteurs l’année passée!

Le stand était exposé sur le nouveau parcours situé sur la rive droite du Canal de Bruxelles. Ce 13 juillet, le chapiteau tunisien a accueilli 150 personnes autour de spécialités locales pour un rendez-vous exclusif avec les professionnels.

Son Excellence, l’Ambassadeur Tahar Cherif a relevé l’évènement de sa présence. Il était accompagné par le nouveau Consul de Bruxelles. Une femme charmante et très dynamique. Comme a son habitude, Ichrak Ben Faten, Directrice de l’ONTT, accueillait chaque visiteur par son prénom. Une ambiance joviale et sympathique qui reçut également la visite de Philippe Close (futur Bourgmestre de Bruxelles).

20170713_193642L’occasion de vous révéler les tous derniers chiffres concernant le tourisme en Tunisie.

Les données communiqués sont établies sur une durée allant du 1er janvier au 10 juillet.

Les Algériens et les libyens sont les premiers visiteurs toutes catégories. Un tourisme domestique qui engendrerait cependant peu de nuités payantes. Les Maghrébins représentent un total de 1.523.118 entrées, soit 50 pct de plus que l’année passée.

Côté européen , les Russes connaissent une évolution similaire bien qu’un tassement important ait été constaté ces premiers mois de 2017.

Nos compatriotes connaissent, eux, une hausse de 100 pct face à 2016! Nous sommes désormais 20.460 à nous y être rendus les 7 premiers mois de 2017 contre 66.492 avant les attentats de 2014. La plus grosse progression revient à la Slovénie. Une augmentation de 372,7 pct entre 2016 et cette année.

Tous chiffres confondus, la Tunisie a, pour l’instant, engendré 2.833.781 entrées en 2017. Une hausse de 29,4 pct comparé à 2016. En 2014, 3.345.610 entrées avaient été comptabilisées.Vu les efforts réalisés, il y a de fortes chances que les chiffres retrouvent le vert d’ici peu.

Espérons que la quantité aille rapidement de pair avec la qualité des visiteurs sur place. Une situation qui aura encore plus de chance d’exister si la destination se définit aussi comme une destination culturelle majeure du sud méditerranéen.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY