La Tunisie espère le retour des Britanniques

Les officiels du tourisme se disent prêts à accueillir les touristes de Grande-Bretagne dès le feu vert -même partiel – du gouvernement.

Dans le cadre du World Travel Market, l’Office national du tourisme tunisien a déclaré espérer pour une levée au moins partielle de l’interdiction –il s’agit plus de conseils défavorables- de voyage pour les citoyens du Royaume-Uni. Cette décision pourrait en effet représenter un signal pour le reste du monde. « Les infrastructures sont intactes et nous sommes prêts à ouvrir dès le lendemain », indique Sami Tounsi, Trade Manager de l’ONTT cité par le portail « Travel Mole ».

Si l’interdiction ne devait être levée complètement, l’ONTT espère un assouplissement sur les destinations clés comme Djerba, Hammamet et Port El-Kantaoui. Certains pays d’Europe ont maintenu l’interdiction de voyage, comme les Pays-Bas, l’Irlande et le Danemark. Mais d’autres l’ont levée, à l’instar de l’Allemagne, de la France et de l’Espagne. En 2014, la Grande-Bretagne représentait 425’000 touristes – ils n’étaient que 18’000 cette année, principalement des VFR. Et pendant ce temps, les Russes se sont montés à près de 600’000.

Du côté de la Suisse, Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s’est rendu en Tunisie pour visiter deux projets financés par la coopération helvétique. Ce ne sont pas moins de CHF 100 millions qui ont déjà été investis depuis 2011. Et la coopération devrait se poursuivre puisque la Suisse prévoit d’y allouer un montant similaire pour les années 2017-2020.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY