La Suisse actualise sa liste noire

En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a actualisé la liste de pays à risque, qui entrait en vigueur le 1er février. Allongée, cette liste réunit plusieurs destinations de vacances et réunit 10 nouvelles nations. Les voyageurs en provenance des pays concernés doivent observer au retour en Suisse une quarantaine de 10 jours.

Les régions frontalières de la Suisse peuvent être exclues de la liste malgré leur taux d’incidence parce qu’elles entretiennent des liens économiques, sociaux et culturels étroits avec notre pays. L’échange étroit avec les pays voisins explique aussi pourquoi une plus grande différenciation est faite dans ces cas et pourquoi on examine l’incidence des différentes zones plutôt que celle du pays dans son ensemble.

Le Land allemand de Thüringen, l’autrichien de Salzbourg, la Région de Provence-Côte d’Azur en France et les régions d’Emilie Romagne et de Friuli Venezia Giulia en Italie, figurent à présent dans la nouvelle liste — d’où la Belgique est absente ! — de même que l’Espagne, l’Estonie, Israël, la Lettonie, le Liban, Malte, Monaco, le Portugal et la Slovaquie.

A l’inverse, Croatie, Danemark, Géorgie, Luxembourg et Serbie ont été supprimés de la liste.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY