La St Patrick s’est fêté en rose et vert à New York

La Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. Mais il s’agit d’une énorme fête populaire, ancrée dans la culture du pays. Cette fête est célébrée depuis le 9ème siècle en Irlande. Désormais, la St Patrick se fête un peu partout dans le monde. Elle a eu lieu le samedi 17 Mars.

Une fête de tradition chrétienne

L’histoire raconte, que saint Patrick aurait expliqué le concept de la Sainte Trinité aux Irlandais lors d’un sermon au roc de Cashel grâce à un trèfle, en faisant ainsi le symbole de l’Irlande. La tradition populaire raconte que c’est par sa bénédiction que tous les serpents ont été chassés du pays.

Cette action aurait symbolisé la conversion du peuple irlandais. Cette image évangélisatrice est cependant à nuancer, Patrick n’hésitant pas à baptiser des païens convertis contre la volonté de leurs familles. Mais chaque année, les irlandais n’oublient pas de mettre un trèfle à la boutonnière pour (peut-être) se souvenir de cet enseignement.

On voit du vert et on boit de la bière

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants. Sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise.

Cette fête est bien suivie dans le monde mais surtout là où les irlandais sont les plus présents. Chrétiens ou pas, on peut assister ou participer à des parades, porter de grands chapeaux verts et surtout boire une Murphy’s, une Smithwick’s, une Harp ou une Guinness.

A Singapour la police autorise cette parade

La police de Singapour a donné un permis de procession pour la Saint-Patrick ainsi qu’une licence de divertissement public. La procession a eu lieu entre 15h et 17h le dimanche (18 mars) et en musique.

Selon les autorités, la Saint-Patrick, célébrée à Singapour n’est qu’un événement culturel laïque. La musique a donc été permise. La communauté indienne de Singapour ne bénéficie pas du même privilège que leur fête de « Thaipusam ». Et on ne parle même pas de la « gay pride » qui, a Singapour, se résume à un rassemblement dans un parc.

New York est le principal lieu à l’étranger des irlandais

New York est l’une des villes du monde qui comptent le plus d’habitants d’origine irlandaise. La ville a été le principal point d’entrée des États-Unis tout au long du XIXe siècle et, le 3 août 1855, un conseil des commissaires à l’immigration a ouvert le premier point d’accueil des immigrants de la ville, basé à Castle Garden, à l’extrémité sud de Manhattan.

Plus de 8 millions d’immigrants de toutes les nationalités ont traversé Castle Garden avant sa fermeture le 18 avril 1890. Il s’agit maintenant d’un musée, ainsi qu’un stand de billetterie pour le ferry vers la Statue de la Liberté et Ellis Island.

Cette année, le premier ministre irlandais était de la parade

Leo Varadkar, premier ministre d’Irlande, a participé à la parade de la Saint-Patrick à New York. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Leo Varadkar est ouvertement homosexuel et vit avec son partenaire américain.

Il y a encore peu de temps, les gays n’avaient pas le droit de participer à cette manifestation.

Le premier ministre a déclaré que c’était un réel privilège de pouvoir marcher avec son partenaire Matt Barrett dans le défilé. Il faut signaler que le maire de New York, Bill de Blasio, a boycotté le défilé en signe de protestation.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY