La SNCF se convertit à l’hydrogène

Après l’Allemagne, le train à hydrogène doit enfin démarrer en France avec la signature d’un contrat pour 12 à 14 rames destinées à quatre régions pionnières, les premiers essais étant prévus en 2023. Les premières rames, financées par les Régions, reviendront à 17,3 millions d’euros, soit un tiers plus cher qu’un train classique.

Ces trains « à zéro émission », dont l’autonomie est de l’ordre de 400 à 600 km, mélangent de l’hydrogène embarqué à bord et de l’oxygène présent dans l’air ambiant, grâce à une pile à combustible installée dans la toiture qui produit l’électricité nécessaire à la traction de la rame.

Des batteries permettent en outre de stocker l’énergie récupérée pendant le freinage, qui est réutilisée dans les phases d’accélération.

Mais là où les modèles allemands sont propulsés uniquement par leurs piles à hydrogène et leurs batteries, les trains français seront également capables de rouler sous caténaires en traction électrique.

[Source : L’Echo touristique]

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY