La semaine numérique (20)

Vidéoconférences, Clubhouse, la 5G, l’espace et la naissance du tourisme olfactif (!) sont entre autres au menu de cette semaine.

  • Pour qu’une vidéoconférence se déroule avec succès, il faut choisir les bons outils et connaître les astuces pour se familiariser avec ces nouvelles technologies. On en trouvera un résumé ici.
  • Communiquer durant des visioconférences n’est pas toujours simple : problèmes de matériel, écho, mauvaise connexion,… Around offre une signalisation ultrasonique sophistiquée et une synchronisation audio en temps réel, qui garantit que tous les micros et haut-parleurs sont activés simultanément et que tout le monde est parfaitement entendu, même si plusieurs ordinateurs sont dans la même pièce.
  • La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) veut s’assurer que Clubhouse n’enfreint pas le règlement général sur la protection des données. À l’origine de cette enquête, une plainte qui fait état des risques pour la vie privée des internautes sur Clubhouse.
  • Riche d’un succès fulgurant depuis la mi-février avec plus de 10 millions de téléchargements, Clubhouse souhaite désormais étendre encore plus largement sa base d’utilisateurs. Ainsi, le réseau social a annoncé son arrivée prochaine sur les smartphones Android.
  • Orange, SFR, Bouygues et Free ont lancé jeudi dernier le réseau mobile dernière génération à Paris, qui rejoint ainsi la liste des villes françaises où la 5G est déployée, comme Marseille, Lyon ou encore Bordeaux ou les villes limitrophes de la capitale. D’autres communes, à l’instar de Lille, restent quant à elles réticentes au déploiement du réseau tant que son caractère inoffensif n’a pas été démontré.
  • La Commission européenne a proposé un ensemble de nouvelles règles pour accélérer la croissance des startups européennes. Elle souhaite notamment faciliter l’immigration pour que nos jeunes pousses puissent attirer les talents du monde entier. Derrière cette évolution de la législation, l’objectif est de rattraper le retard sur la Chine et les États-Unis.
  • La société montréalaise Simulation Déjà Vu va ouvrir un laboratoire des sens en tourisme à Carpentras. Son but ? Améliorer l’offre de service olfactif dans l’industrie touristique et culturelle. Simultanément, Ubisoft présente un masque émetteur d’odeurs qui propose une nouvelle forme d’immersion virtuelle dans le monde, ici, des jeux vidéo.
  • Dès le 1er juillet, en Suède, les redevances payées par les compagnies aériennes pour les frais de décollage et d’atterrissage des avions dans ses deux principaux aéroports— improprement dénommées ‘taxes d’aéroport’ — seront calculées en fonction de la quantité d’émissions de gaz à effet de serre des différents types d’appareils et de carburant. La mesure favorisera les avions moins émetteurs, souvent les plus récents.
  • La NASA s’inquiète des risques de collision dans l’espace et vient de signer un accord d’échange d’informations avec Space X. À terme, ce sont en effet 42 000 satellites qui sont prévus pour garnir les rangs du projet Starlink, sans compter les lancements d’autres entités dans le monde, à l’instar de l’Europe par exemple qui souhaite se doter d’une constellation similaire.
  • Actuellement dominé par les Américains, avec Amazon en chef de file, suivi par Microsoft et Google, le marché mondial du cloud représente un chiffre d’affaires estimé de 33 milliards de dollars en 2020. Mais les Chinois ont également commencé à investir ce marché juteux. C’est notamment le cas du groupe Alibaba qui, avec son offre Alibaba Cloud; a trouvé en sa filiale un formidable relais de croissance. Ce qui l’a incité à lancer son offre cloud à destination particuliers, Alibaba Cloud Drive.
  • Facebook a révélé avoir désactivé plus de 1,3 milliard de faux profils sur sa plateforme entre les mois d’octobre et de décembre 2020.
  • L’expérimentation de la reconnaissance faciale vient de débuter à l’aéroport d’Orly avec la compagnie aérienne Transavia. D’abord proposé sur des vols vers le Maroc, le dispositif devrait être généralisé aux vols vers les DOM-TOM dans deux mois avec Air Caraïbes. Pendant ce temps, les concepteurs de logiciels de reconnaissance faciale continuent d’améliorer leurs algorithmes afin de pouvoir reconnaître une personne même si elle porte un masque.
  • Dès maintenant, les clients américains de Tesla peuvent acheter une voiture et la payer en bitcoins, qui ne seront pas convertis en dollars. Au cours de jeudi dernier, le modèle le plus cher de la marque pouvait être acquis pour 2,50 bitcoins… Pour l’instant, cette option n’est néanmoins disponible qu’aux États-Unis mais devrait être déployée à d’autres pays cette année encore.

A la Sainte Gladys, on desserre la vis…

Numériquement vôtre, et à vendredi prochain !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY