La semaine numérique (17)

Le « numérique » offre sans doute les opportunités les plus intéressantes en réponse à la crise et dans la perspective de l’après-du Covid-19. PagTour vous informe désormais chaque vendredi des dernières applications… qui pourraient vous donner des idées !

  • Depuis le 28 février, les autorités dominicaines n’acceptent plus l’ancien formulaire papier de déclaration d’entrée et de sortie du pays : les voyageurs et touristes devront présenter à leur arrivée le nouveau formulaire numérique qu’ils auront complété en ligne sur la page https://eticket.migracion.gob.do/ avant leur départ pour la République Dominicaine, regroupant la carte internationale d’embarquement et de débarquement, le formulaire de déclaration en douane et la déclaration sanitaire du voyageur. Un code QR sera ensuite généré qu’il suffira d’imprimer ou de présenter sur son smartphone.
  • Baptisant la génération Z « Snapchat Generation », le réseau social affirme que celle-ci représente 40% de ses consommateurs. Snapchat atteindrait plus de 70% des 13-24 ans dans les pays qui génèrent plus de la moitié des dépenses publicitaires numériques dans le monde. La société, qui a récemment annoncé une hausse de 62% de ses revenus sur les trois derniers mois de 2020, prévoit une croissance annuelle de 50% de son chiffre d’affaires sur les prochaines années. Suite à ces annonces, ses actions en bourse ont littéralement explosé.
  • La suppression des frais d’itinérance, instaurée au sein des pays membres de l’Union européenne en juin 2017 et qui devait théoriquement prendre fin dès 2022, pourrait finalement durer 10 ans de plus.
  • Selon l’UE, la conception de l’euro numérique pourrait prendre jusqu’à 4 ans. Quelques signes montrent toutefois une évolution : on apprend que, le 19 janvier dernier, la Banque de France a effectué sa première opération en euro numérique, en partenariat avec la BCE et la blockchain SETL.
  • Le 24 février dernier, la Commission européenne a lancé la première phase de consultation des partenaires sociaux européens à propos des conditions de travail des personnes exerçant leur activité professionnelle par l’intermédiaire de plateformes numériques. La commission met en avant que le travail via des applications apporte de l’emploi tout en offrant de la flexibilité.
  • Didi, une plateforme chinoise de réservation de véhicules avec chauffeur, détenue par la holding japonaise SoftBank, cherche de nouveaux marchés avec des perspectives de croissance intéressantes avant de lancer une offre publique en bourse. Didi devrait proposer ses services en France, en Allemagne et au Royaume-Uni ce premier semestre encore.
  • L’un des réseaux sociaux les plus en vogue du moment, Clubhouse, qui n’est disponible que sous l’iOS d’Apple, travaillerait à développer son application vocale sous Android. Depuis son lancement en mars 2020, Clubhouse connaît un succès retentissant, en adéquation parfaite avec la situation dans laquelle est plongé le monde actuellement.
  • Quelques mois seulement après le lancement de Clubhouse, Twitter travaillait déjà sur une fonctionnalité similaire. Baptisée Spaces, celle-ci a d’abord été lancée en test au mois de décembre 2020 auprès de certains utilisateurs iOS, et s’ouvre aujourd’hui aux utilisateurs Android en version bêta.
  • La Commission irlandaise chargée de faire appliquer le Règlement général sur la protection des données (RGPD) pour les entreprises possédant leur siège social européen en Irlande — où elles paient moins d’impôts — comme Facebook, Google ou Apple, va rendre sa décision sur plusieurs cas impliquant les deux grandes plateformes numériques concernant notamment la vie privée. Les Big Tech jouissent de moins en moins d’impunité quant à leurs pratiques monopolistiques : aux États-Unis, les deux mêmes sont visées par des poursuites antitrust pour abus de position dominante.
  • La firme de Mark Zuckerberg annonce le lancement de Facebook News en Allemagne au mois de mai prochain. Au total, une centaine d’éditeurs, nationaux et régionaux ont intégré l’accord avec Facebook. Parmi eux, on compte des gros noms du secteur outre-Rhin comme Der Spiegel, Die Zeit ou encore Frankfurter Allgemeine Zeitung.
  • En matière d’intelligence artificielle, selon Éric Schmidt, ancien PDG de Google, les États-Unis n’auraient plus qu’« un ou deux ans d’avance sur la Chine, et non cinq ou dix », et n’auraient plus beaucoup de temps pour asseoir leur domination technologique.
  • Zoom a dévoilé son chiffre d’affaires pour le trimestre s’achevant en janvier 2021. Pour l’instant, le service de visioconférence ne montre aucun signe de ralentissement, bien au contraire. Au total, l’application continue sur sa dynamique et a généré 882,5 millions de dollars pour ce quatrième trimestre contre 188,3 millions à la même période de l’année, soit une augmentation de 326%.

 

A la Saint Virgile, on fait la file. A la semaine prochaine, et restons prudents!

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY