La semaine de l’Enquiquineur

Rien n’échappe à la sagacité de notre enquiquineur, surtout pas quand un de nos fidèles lecteurs (et amis) nous reproche une nouvelle fois le peu de cas que fait PagTour des règles orthographiques : il y voit une bonne occasion de se moquer de nous-mêmes, ce qui est, comme chacun sait, est un gage de modestie en même temps que de bonne santé intellectuelle. 

Dans PagTour N° 3151 :

Un dromadaire perturbe la circulation des trains

En réalité le message original parvenu à la SNCF était qu’un lama se trouvait sur les voies. Ceci pose une fois de plus le problème aigu de la communication. Si un conducteur de train ne sait pas la différence entre un lama et un chameau, connaît-il celle entre un feu vert et un feu rouge ? Il faut qu’il bosse, le gars.

Dans DéplacementsPro.com du 22/1 :

La sud-africaine Rennies Travel rejoint BCD Travel

Nul doute que BCD arrivera à digérer facilement cette absorption.

Dans AirJournal du 23/1 :

Une alerte à la bombe pour ne pas voir ses parents

Ce jeune con « ne souhaitait pas que ses parents le rejoignent ». Il voulait seulement faire la bombe. Pour le parquet de Rennes, l’homme ne paraît pas « atteint de troubles d’ordre psychologique ». Peut-être. Mais le problème est que les jeunes ne lisent pas les journaux, n’écoutent pas les nouvelles, ils ont leurs propres réseaux de communication, et donc ils ignorent que ce genre de plaisanterie conduit en prison. Et là, ils attendent leurs parents pour avoir quelques oranges.

Dans PagTour N° 3153 :

La 1ère compagnie aérienne chrétienne s’appelle… Judah

Il faut lire cet article très drôle, ainsi que les commentaires qu’il a suscité sur Facebook, du genre : « les avions volent à tombeau ouvert », ou encore « les hôtesses se nomme Judah-nana »…

Et

Touring avertit pour la vague de froid

Loin de moi l’idée de me moquer : le génie de la langue est difficile ! Bravo donc que dans la phrase suivante, l’auteur ait correctement laissé le verbe « pense » au singulier, puisque le sujet est « la plupart ». Après, ça se gâte un peu. « La plupart des belges pense donc pouvoir commencer bien préparé à l’hiver ». Et dire qu’on nous critique pour quelques malheureuses fautes d’orthographe…

Dans DéplacementsPro.com du 23/1 :

Carlson Wagonlit Travel :

« Nous regrettons un vrai manque de communication de la part de la direction »

C’est drôle, parce que deux jours avant, le même média titrait que CWLT venait de licencier 6 directeurs. Evidemment, s’il n’y a plus personne à la direction, on l’entend beaucoup moins.

Dans Express Business du 23/1 :

Le plus gros avion du monde peut rester en vol pendant des semaines

On ne voit pas bien l’intérêt. Pour la plupart des gens, le but du voyage est d’arriver le plus vite possible à destination. Notez qu’au-dessus des cours de récré, ça ferait lever la tête des gamins de leurs portables.

Dans AirJournal du 24/1 :

Lufthansa : des 777F en plus, le Junkers 52 en moins

C’est ce Junkers 52 qui a attiré mon attention : un avion de 86 ans d’âge ! Vous savez, c’est ce modèle trimoteur que Tintin empruntait souvent à ses débuts, et qu’Hergé dessinait invariablement en jaune… LH prétend que son retrait n’a rien à voir avec le crash de son jumeau il y a quelques mois dans les Alpes suisses. Rien à voir… sauf que les passagers étaient tout de suite moins chauds à embarquer.

Un commentaire de Patrick Anspach du 24/1 :

« Votre nouvelle recrue Mr X est un bon élément. Il fait autant de fautes que le reste de l’équipe. »

Merci Patrick pour cette remarque qui m’a fait éclater de rire ! On a une culture d’entreprise ou on n’en a pas !

Dans un CP du 24/1 :

Petit trio à la Côte Ouest

L’expression « Vlaamse Kust » qui avait tellement nui au tourisme à la Côte a disparu. On parle de Côte Ouest, par exemple, pour la région de La Panne. Une station où, le 14 Février, certains pourront renouveler leurs vœux de mariage. Pour mettre fin à la panne ? Et quelle jolie trouvaille que ce «Kus-tram», rebaptisé ainsi pour la St-Valentin ! Bravo à nos amis Flamands, pour le coup.

Dans Travel Inside du 24/1 :

Quand Airbnb devient ambassadeur d’une destination

Ça me fait penser à ces jeunes filles qui se font réparer l’hymen.

Dans DéplacementsPro.com du 25/1 :

Brussels Airport : attention au brouillard givrant

Pour tous les autres aéroports dans le monde, pas de problème. Cette année, le brouillard givrant a choisi de s’attaquer à notre aéroport national, et uniquement à lui. Pour tous les autres, c’est réchauffement climatique.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY