La Russie lève l’interdiction
des charters vers la Turquie

Tous les vols à destination de la Turquie, une destination très populaire pour les Russes, sont désormais à nouveau autorisés par la Russie depuis dimanche. La Russie avait décidé cette interdiction, entre autres, à la suite d’un épisode militaire, quand un avion militaire russe avait abattu par la Turquie en novembre dernier,

C’est reparti

Les compagnies aériennes ont d’ores et déjà soumis des requêtes à la Rosaviatsiya, l’agence fédérale du transport aérien russe, pour assurer des trajets à la demande vers la Turquie. Dans un communiqué, le ministre des transports, Maksim Sokolov, a indiqué que « les autorités russes sont prêtes à délivrer toutes les autorisations nécessaires aux vols charters vers la Turquie ».

L’association des Tour-operators russes, de son côté, a annoncé que 15 compagnies étaient déjà prêtes à reprendre les vols charters vers la Turquie dès le 2 septembre.

Conséquence d’un rapprochement

L’affaire de l’avion de chasse russe abattu par les forces turques en novembre dernier avait jeté un froid dans les relations entre les deux pays, d’autant plus que leurs intérêts en Syrie ne sont pas forcément mutuels : la Turquie est plutôt hostile au régime de Bachar al-Assad, tandis que la Russie reste un de ses plus fidèles alliés. Cette rivalité indirecte s’était concrétisée avec l’incident de novembre.

La Russie avait alors décrété une volée de sanctions économiques contre la Turquie, empêchant un grand nombre d’entreprises turques d’opérer en Russie. Cela avait notamment eu pour conséquence une nette baisse de fréquentation des touristes russes en Turquie.

Après une reprise des contacts entre les deux dirigeants en juin, Vladimir Poutine a apporté son soutien au gouvernement turc lors de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet, présentant ses condoléances aux victimes du putsch avorté. Cette communication a sans doute facilité le rapprochement entre les deux pays.

Le 30 juin dernier, la Russie levait déjà l’interdiction sur les vols touristiques vers la Turquie. Désormais, les vols charters, part non négligeable du transport aérien, peuvent également reprendre leur cours.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY