La Route de l’Absinthe en Bourgogne-Franche-Comté

©PERRET Guillaume - Route de l'Absinthe

De plus en plus de nouvelles petites distilleries s’installent dans la région française de Bourgogne-Franche-Comté et en Suisse voisine. Elles se trouvent sur la Route touristique de l’Absinthe.

Bourgeois, La Semilla, Marguet, … le nombre de petites distilleries artisanales sur la Route touristique de l’Absinthe est en pleine croissance » se réjouit Elisabeth Contejean, directrice de l’Office de Tourisme de Pontarlier. Elles prennent leur place aux côtés des leaders du marché, Guy et Pernot, et illustrent la popularité croissante de ce breuvage.

La Route de l’Absinthe invite à la découverte de cet élixir mythique qui suscite encore bien des curiosités

Parmi les secrets autour de l’Absinthe figure l’existence des «sources froides». Avec une température annuelle de 4°, elles s’offrent aux randonneurs, qui sur leur parcours, peuvent tomber sur une fontaine et déguster une Absinthe grâce à des bouteilles, des verres, et des cuillères à absinthe mises à disposition…moyennant une petite obole dans la tirelire.

Inventée à la fin du 18ème siècle dans la vallée suisse du Val-de-Travers, L’Absinthe se compose entre autres de plantes telles que la petite et grande Absinthe, l’Armoise, l’anis, le fenouil, la mélisse, l’hysope… macérés et distillés. Les taxes étant devenues élevées, les distilleries suisses commencèrent à s’installer de l’autre côté de la frontière, à Pontarlier.

La consommation d’Absinthe a pris un bon départ en 1830, lorsque les forces coloniales françaises utilisèrent cette boisson pour purifier leur eau. Au 19ème siècle elle est devenue un apéritif particulièrement populaire auprès des artistes et écrivains comme Rimbaud, Verlaine, Toulouse Lautrec, Van Gogh ou encore l’actrice Sarah Bernhardt. On ne comptait pas moins de 25 distilleries, 111 bistros, cafés et bars à Pontarlier et 15 millions de litres d’absinthe étaient produits !

Cependant, avec l’utilisation de plus en plus excessive de l’absinthe et le puissant lobby des viticulteurs, la production d’Absinthe a été interdite en France en 1915. Côté Suisse, elle a fait l’objet de distillations clandestines dans les fermes.

La fin de la consommation d’Absinthe fut la naissance du mythe de la boisson. L’absinthe a été bannie dans l’arrière-salle des bistros pendant de nombreuses années. Un dessert à l’Absinthe servi au président Mitterrand au moment de la prohibition a d’ailleurs provoqué un scandale.

Depuis mai 2011, la boisson a fait officiellement son grand retour sous le nom « d’Absinthe » et la route touristique «Route de l’Absinthe» a vu le jour.

Pour plus d’informations sur la Route de l’Absinthe

http://www.routedelabsinthe.com/fr

Pour plus d’informations sur la Bourgogne-Franche-Comté

http://www.bourgognefranchecomte.com/

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY