La Rentrée : ouvrez vos portefeuilles pour le scolaire, mais aussi pour votre mobilité !

Merci Sncb ou Infrabel ou une autre structure institutionnelle qui vont ponctionner, une fois de plus, le budget familial.

Après nous avoir rabâché les oreilles avec les « parkings de dissuasion » pour nous convaincre d’utiliser les transports publics, et les trains en particulier, voici que nombre de ces parkings vont ou sont déjà devenus payants. Pas cher du tout, disent les initiateurs, un euro par jour /voiture.  Un abonnement à 365 euros par an, merci pour ce budget annuel supplémentaire.

Les familles apprécieront

Touring définit les parkings en périphérie, pour les navetteurs, comme faisant partie intégrante de la Mobilité. Et donc vendre ces abonnements est tout à fait incohérent en regard de la nouvelle politique de la Mobilité. Ces mêmes parkings devraient s’appeler plutôt « parkings de persuasion », et non de dissuasion. Dont acte.

À cela s’ajoute la totale aberration de supprimer 65.000 places de stationnement à Bruxelles. C’est une véritable discrimination par rapport aux régions rurales mal desservies par les transports publics, et qui n’ont parfois pas d’autres alternatives que la voiture. On essaie de nous expliquer que beaucoup de parkings couverts sont presque vides. Faudra nous indiquer lesquels… avec les tarifs appliqués.

Au lieu d’imposer des suppressions, pourquoi ne pas parler de déplacement de ces places de stationnements vers des positions stratégiques, à proximité des axes structurels sous forme de plateformes multimodales ?

3 mots clés resteront d’actualité : l’électrique, l’autonomie et le partage. Ce n’est plus de la vision, c’est la réalité.

Les navetteurs, les citoyens, les touristes en ont besoin

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Entièrement d’accord que c’est scandaleux d’aller rendre payant bon nombre de parkings de gares.

    Les 3 régions belges préfèrent toutes les 3 gaspiller des millions d’euros pour acheter des bus hybrides plutôt que full diesel euro 6. Ces bus hybrides coûtent 50% de plus à l’achat, pour seuelement 25 à 30% d’émissions en moins, mais ont 10% moins de places debout pour compenser le poids des batteries. Donc ces bus ne valent vraiment pas leur surcoût à l’achat, et on ne parle pas du remplacement des batteries dans quelques années.

    A Bruxelles, le SUPPLEMENT pour les 200 bus hybrides, par rapport à des diesel classiques, est de +/- 20 MILLIONS D’EUROS ! ! !
    Je pense qu’avec ces 20 millions d’euros, on aurait mieux faire de construire de nouveaux parkings, ou d’agrandir les existants, près des stations de metro.
    Essayez donc de trouver une place de parking après 8h du matin près du metro à Hermann Debroux ou Delta, impossible. Donc beaucoup de gens continuent en voiture…

LEAVE A REPLY