La pub Trivago qui rend mal à l’aise

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais il y a certaines pubs à la télé qui me rendent vraiment mal à l’aise.

Par exemple, ces jeunes qui « font la vaisselle » en léchant consciencieusement l’assiette avant de la ranger dans l’armoire. Ou ces autres qui ont les lèvres collantes de la limonade qu’ils viennent de boire. Ou encore, choquante, celle de Proximus pour sa 5G : des élèves répondent aux questions du prof non pas parce qu’ils ont étudié, mais parce qu’ils ont la réponse grâce à la 5G : c’est une apologie de la tricherie ou au moins de la paresse.

Mais revenons au secteur du tourisme, et plus spécialement de l’hôtellerie, avec une autre pub dérangeante : celle de Trivago. On y voit un couple qui quitte un hôtel et qui, passant devant des comptoirs du « check-out », entendent distinctement tous les prix différents que les clients ont payé. Comme ils s’étonnent de ne pas avoir eu le meilleur prix, une dame qui les suivait leur explique que grâce à Trivago, ils auraient pu comparer tous les prix selon les opérateurs, et choisir le plus intéressant d’entre eux.

Cela me pose un vrai problème, et j’espère que des amis hôteliers réagiront pour m’éclairer. Parce que de deux choses l’une : ou Trivago ment, ou les hôteliers (pas tous) sont stupides. Je pense que cette dernière hypothèse est plausible dans -disons- 20% des cas. Et c’est vraiment dommage. Mais dans tous les autres cas, on ne me fera pas croire que Trivago dit la vérité en prétendant que le prix le plus bas est donné pour une chambre identique au prix le plus haut.

Tout le monde sait que dans n’importe quel hôtel au monde, il y a de bonnes et de moins bonnes -voire de mauvaises- chambres. Il faut idéalement ne pas se trouver trop bas du côté « rue ». Ne pas non plus se trouver « côté cour » ou au-dessus du restaurant ou des salles de fêtes. Ne pas avoir une chambre communicante pour subir les bruits des voisins. Ni une chambre à côté de l’ascenseur ou de la porte des escaliers ; ou encore à côté du local de rangement des femmes de chambre, ni trop près du système de ventilation extérieur.

Donc si vous n’avez pas une telle chambre, vous avez de la chance, et pour ma part je suis prêt à payer un peu plus pour une bonne chambre, et certainement beaucoup moins pour une mauvaise. Dans la publicité de Trivago, ce mensonge qui vous fait croire que vous avez la meilleure chambre au prix le plus bas m’est insupportable. Et si jamais c’était vrai, alors il reste la seconde hypothèse : les hôteliers sont stupides. Mais ça, je ne peux pas y croire. Pas tous. Pas mes amis.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY