La perte annuelle d’Easyjet s’inscrit dans la fourchette prévue

© CD

Grâce à son réseau, sa structure de coûts, sa marque forte et de solides liquidités, Easyjet est en bonne position pour être un des leaders de la relance du secteur aérien européen, indique la compagnie en détaillant les résultats de son année fiscale qui a pris fin le 30 septembre.

« Je suis extrêmement fier de la manière dont les équipes ont fait face aux challenges de l’année 2020. Nous avons réagi avec vigueur et détermination, en minimisant les pertes, réduisant le besoin de trésorerie et en lançant le plus important programme de réduction des coûts et de restructuration de notre histoire. Easyjet a non seulement résisté à l’impact de la pandémie, mais dispose désormais de fondamentaux sans précédent pour ressortir de cette crise dans une position forte. Grâce à notre réseau court-courrier unique et à notre marque digne de confiance, nous sommes convaincus que les clients choisiront easyJet lorsqu’il s’agira de voler à nouveau », commente Johan Lundgren, CEO d’Easyjet.

Alors que la compagnie prévoit d’opérer 20% de la capacité prévue pour le premier trimestre de 2021, en maintenant une approche prudente favorisant les vols rentables au cours de l’hiver, elle indique rester flexible pour rapidement intensifier ses opérations lorsque la demande reviendra.

Points forts de l’exercice 2019/20

En raison de l’impact du Covid-19, le nombre de passagers pour l’année a chuté de 50% à 48,1 millions (2019: 96,1 millions), la capacité diminuant de 47,5%. Le taux de remplissage a seulement diminué de 4,3 points de pourcentage à 87,2% grâce à une approche prudente en matière de capacité.

Le total des recettes a diminué de 52,9% à 3,009 millions de livres (2019: 6,385 millions). Le total des revenus par siège a diminué de 10,6% pour atteindre 54,35 livres (2019: 60,81). Le revenu par siège de la compagnie à taux de change constant a diminué de 10,3%, ce qui reflète une croissance de 10,2% au premier semestre et une contraction de 27,5% au deuxième semestre.

Le coût par siège global hors carburant à taux de change constant a augmenté de 30,2% à 56,33 livres, ce qui est principalement dû à l’impact en volume de la diminution de la capacité au deuxième semestre. Le coût par siège global de la compagnie a augmenté de 21,7% pour atteindre 69,03 livres.

La perte globale avant impôt est de 835 millions de livres (2019: 427 millions de bénéfice) s’inscrivant dans la fourchette prévue entre 815 et 845 millions de livres. La perte reportée avant impôt est de 1,273 million de livres (2019: 430 millions de bénéfice). Le ROCE (rentabilité des capitaux investis) de l’année a diminué jusqu’à atteindre 19,9% (2019: 11,4%).

Easyjet indique détenir un bilan solide, avec des liquidités totales s’élevant à 3,1 milliards de livres, une dette nette de 1,1 milliard de livres (2019: dette nette de 326 millions) et des niveaux élevés de solvabilité. Le conseil d’administration ne favorisera pas le paiement de dividendes, compte tenu de la perte financière de l’année.

(DS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY