La Nouvelle Zélande… Connaît pas à Bruxelles!

Alors que les diplomaties canadiennes, américaines, anglaises, allemandes, françaises… européennes ont toutes mis à jour l’onglet Catastrophes naturelles et climat dans leurs conseils aux voyageurs suite au tremblement de terre qui a frappé l’île Sud silence radio assourdissant chez DiploBel!

« Des secousses ont été ressenties jusque la capitale, Wellington, où des immeubles ont été endommagés, et les répliques demeurent puissantes, ayant atteint une magnitude de 6.2. Celles-ci pourraient causer des dégâts supplémentaires. Attendez-vous à des pannes électriques, et des perturbations des services de communication et de transport dans les régions touchées », indique Affaires mondiales Canada.

Dans une mise à jour du 15 novembre 2016, la diplomatie française donne plus de détails. « La Défense civile néo-zélandaise prévoit d’évacuer les ressortissants étrangers bloqués à Kaikoura à partir du 15 novembre par hélicoptère, et du 16 par bateau. 4 hélicoptères NH90 effectueront des navettes entre Christchurch et Kaikoura. Une sélection des personnes prioritaires sera effectuée à Kaikoura par le Canterbury Civil Defence & Emergency Management (CDEM) Group et probablement la Croix Rouge. Les passagers seront acheminés à l’aéroport de Christchurch, où ils pourront être orientés vers un hébergement d’urgence. »

Ils seraient quelque 1.200 touristes, bloqués à la suite du séisme, selon le Premier ministre néo-zélandais John Key. Leur évacuation a débuté ce mardi…

Ambassade Suisse fermée… et tout va bien en Belgique!

Le Quai d’Orsay précise également que le « navire HMNZS Canterbury a été envoyé vers Kaikoura où, en fonction des conditions d’accès et de la météo, il pourra en principe embarquer des passagers à compter du 16 novembre ». Tous les sites diplomatiques européens, canadiens et américains ont fait part du tremblement de terre qui a fait au moins deux morts.

Les Suisses sont bien placés pour le savoir si l’on en croit le message posté sur le le site du Département Fédéral des Affaires Étrangères (DFAE) :« Message by the Ambassador of Switzerland to all Swiss citizens in New Zealand regarding the earthquake situation.The Embassy of Switzerland in New Zealand has been closely following the earthquake emergency since the first big shock shortly after midnight on 14 November. »

Pour la diplomatie belge… Rien! La dernière mise à jour remonte au 17 février 2016… C’est vrai que c’est loin la Nouvelle Zélande, et que la Belgique n’est pas une terre de rugby ! Dans sa rubrique « Climat et catastrophe naturelle », le site de la diplomatie belge rappelle quand même que « La Nouvelle-Zélande est située dans une région sismique active. Des tremblements de terre de faible à moyenne intensité sont fréquents. » Heu, il va falloir mettre la fiche à jour…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY