La Martinique, terre de richesses agricoles

Manger bio, manger sain… c’est devenu une priorité à travers le Monde. La Martinique regorge de fruits et légumes locaux qui sont aujourd’hui cultivés pour leurs bienfaits pour la santé.

Fortement engagés dans cette valorisation et préservation de ce patrimoine inestimable, plusieurs acteurs privés et publics martiniquais mettent en œuvre des initiatives durables aux quatre coins de l’île.

Image
Des initiatives durables martiniquaises
 
Tonton-Leon-Morne-des-cadets-martinique
 
Conscients de la nécessité de préserver la biodiversité de la Martinique, des initiatives d’agritourisme menées par des Martiniquais(es) se développent sur l’île. C’est le cas notamment de Bio Peyi Nou (Le Lorrain), exploitation qui propose des fruits, légumes et plantes aromatiques à la vente, selon un mode de production respectueux de l’environnement ; la ferme Ducalcon (Saint-Joseph), offre aux visiteurs un large éventail de plantes tropicales dans une nature indemne de pollution ; ou encore la ferme An Griyav La (Le Robert), exploitation agricole au sein d’une ancienne habitation sucrière, richement arborée et fleurie, proposant un parcours guidé avec dégustation de jus de fruits (goyave).
 
Sur les hauteurs de Rivière-Pilote, entre les avocatiers, les corossoliers, les cocotiers, les pruniers et les papayers, Cerise Péyi cultive son propre jardin, dit « jardin créole » et propose des fruits et légumes issus de sa propre production.
 
Autre initiative également saluée, celle de TA NOU, un projet de production et de distribution de produits issus de l’agriculture locale et biologique avec la création d’une ferme d’insertion et la mise en place d’un partenariat avec des agriculteurs insulaires. Ce projet a valu à la jeune Martiniquaise Ayanna Mouflet le 1er prix « Terre de Femme 2020 » décerné par la Fondation Yves Rocher.
 
Cocoa Pod Silhouette Vectoriels et illustrations libres de droits - iStock
Du cacao au chocolat :
le trésor local de la Martinique
 
Image
 
Qui, en Martinique, n’a jamais goûté un chocolat des Frères Lauzéa ? Sans doute personne tant la chocolaterie reflète l’excellence de l’artisanat martiniquais depuis 15 ans. Reconnus pour leur savoir-faire artisanal dans le chocolat, les deux frères Jimmy et Thierry Lauzéa veulent voir plus loin, en accélérant la filière cacao et en positionnant la Martinique comme « la terre du chocolat d’excellence ».
 
La relance de la filière a été entreprise en Martinique depuis 2012 grâce au projet Valcaco, ayant pour but d’accroître la production de fèves de qualité supérieure sur la base de cacaoyères existantes en Martinique.
 
Actuellement, une quarantaine d’agriculteurs martiniquais sont impliqués pour une production de 2,5 tonnes de cacao par an sur 75 hectares sur l’île. Des fèves que Valvaco veut valoriser grâce à l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) dans un délai de 5 à 10 ans, la même appellation qui a contribué à la notoriété des rhums martiniquais.
 
Sticker restaurant - Modèle grains de café - LettresAdhesives
Le café, l’or noir de la Martinique
 
Visite du musée du Café et du Cacao en Martinique
 
Plus connue pour ses plantations de canne à sucre, la Martinique est également une terre fertile pour la production de café. Depuis 2017, l’île reprend petit à petit une production confidentielle de l’Arabica Typica, grand cru arrivé en Martinique en 1721. Le Parc Naturel de Martinique (PNM) accompagne scientifiquement et techniquement une vingtaine d’agriculteurs martiniquais dans le cadre d’une expérimentation pour la relance de l’Arabica Typica de Martinique, orientée vers la production de niche à haute valeur ajoutée. Cette culture du café contribue au développement durable du territoire martiniquais et permet la création de circuits agrotouristiques. Actuellement, environ 20 hectares sont consacrés à la production dans le nord de l’île, au Morne Vert, à Bellefontaine et à Fonds-Saint-Denis. La première cuvée du café d’Excellence de Martinique a pu être dégustée le 5 mars dernier.
En parallèle, différents torréfacteurs de café proposent leurs produits comme Ti’Kafé à La Trinité et aux Trois-Îlets, au domaine Château-Gaillard, avec une torréfaction artisanale de cafés issus de la Caraïbe et de Martinique. Les particuliers peuvent aussi venir pour torréfier leur récolte issue de leur jardin. Quant à l’entreprise La Tivolienne, elle torréfie le café dans le quartier Tivoli, à Fort-de-France depuis 1940.
 
 106115016
La beauté par la banane et la goyave !
 
Coralie (Nateya Cosmétique) dans Moun Péyi sur Martinique la 1ère
 
Les fruits sont bons pour la santé et pour la peau ! En proposant des cosmétiques naturels à base de bananes dites « moches », la marque de cosmétique naturels Kadalys s’engage pour l’environnement et pour une Martinique durable. Elle offre une seconde vie à ces bananes invendues par les petits producteurs, en utilisant les extraits huileux aux pouvoirs antioxydants, issus de la peau et de la pulpe de banane verte, jaune et rose, produites en Martinique.
 
La goyave est également pleine de vertus pour la peau. Elle renferme notamment plus de vitamine C que la plupart des agrumes, et joue un rôle non négligeable dans le ralentissement des effets de l’âge sur la peau. La marque martiniquaise Nateya a choisi les qualités de la goyave pour ses soins à 98% d’origine naturelle et 100% vegan. Sa créatrice Coralie Lancry a fait le choix d’utiliser des emballages recyclables pour sa gamme de produits certifiée “non testée sur les animaux” par Cruelty Free International.
 
Image
Le Rhum Clément
représentera la Martinique à l’Élysée
 
Image
 
Pour la deuxième année consécutive, le Président de la République Emmanuel Macron souhaite mettre à l’honneur les produits français à travers la Grande Exposition du Fabriqué en France qui se tiendra à l’Élysée les 3 et 4 juillet 2021.
 
Cette année, l’Habitation Clément a été sélectionnée pour représenter le département de la Martinique avec son Rhum VSOP – AOC Martinique qui figure parmi la sélection des 126 produits ambassadeurs du « Fabriqué en France » et valorise le patrimoine, l’innovation et la maîtrise du savoir-faire de chacun des départements et territoires français. Fruit d’un véritable savoir-faire en matière de vieillissement, le très vieux Rhum Clément VSOP est un assemblage de rhum vieilli au minimum 4 années en fûts de chêne avant la mise en bouteille sur site à l’Habitation Clément. Plus d’informations ici.
 
COMITE MARTINIQUAIS DU TOURISME
Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY