La livre turque plonge et les touristes en profitent

Cela fait déjà plusieurs mois que la monnaie turque faiblit. Malheureusement les grands TO n’ont pas dû vraiment profiter de cette baisse car souvent les négociations s’effectuent en dollars ou en euros. Mais les touristes vont avoir davantage d’argent pour acheter leurs souvenirs.

La Livre Turque a perdu plus d’un tiers de sa valeur

En un an la livre turque a perdu le tiers de sa valeur et son décrochage s’est brutalement accéléré ces dernières semaines. Selon un média économique : « La banque centrale a fini par relever son principal taux d’intérêt de 13,5 à 16,5%.

Trop peu et trop tard selon tous les observateurs. D’ailleurs la livre a déjà repris sa glissade, d’où la mission d’urgence confiée à Mehmet Şimşek, un ancien de « Merril Lynch » qui inspire plus confiance aux investisseurs que les autres conseillers économiques du président. »

Mais pourquoi une telle chute ?

Depuis 2008, le président Erdogan a bénéficié de la politique accommodante de la Fed et de la BCE. Mais aujourd’hui, il y a un déséquilibre des comptes qui provoquent une certaine frayeur chez les investisseurs. Par ailleurs, les tensions avec les États-Unis se multiplient et n’arrangent pas les affaires du pays.

La Turquie se rapproche de la Russie

Malgré une longue rivalité entre la Turquie et la Russie, le président Erdogan et Poutine ont établi une relation personnelle étroite ces dernières années. Le signe le plus clair est un accord portant sur l’achat par la Turquie de batteries antimissiles russes S-400, incompatibles avec les systèmes de défense de l’Otan (dont la Turquie fait partie). Les États-Unis ont envisagé en juin de bloquer la livraison d’avions militaires F-35 si la Turquie confirmait l’acquisition de missiles antiaériens S-400

Une rivalité en Syrie

La Turquie cherche à éliminer les terroristes en Turquie. Mais, ceux-ci sont principalement kurdes qui considèrent cette région en Syrie comme « historiquement kurde ».Les Américains sont sûrs d’être pris entre deux feux, puisque sans intervention des USA, les Kurdes seront désavantagés.

L’objectif de la Turquie est d’éliminer les kurdes qui souhaitent instaurer un état indépendant, le long du nord de la Syrie jusqu’à la Méditerranée.

Le dernier évènement concerne un pasteur américain

Le pasteur Andrew Brunson, citoyen américain, a été arrêté sur des accusations selon lesquelles il aurait été complice d’une tentative de coup d’État en 2016 et a aidé des militants considérés comme des terroristes par les autorités turques.

Le vice-président américain Mike Pence et le président Donald Trump ont tous deux menacé de sanctions contre la Turquie si cette situation devait perdurer. En fait Erdogan voudrait échanger le pasteur américain contre Fethullah Gulen, un chef religieux turc accusé par la Turquie d’avoir organisé la tentative de coup d’état en 2016.

Tous ces problèmes ne vont pas être résolus rapidement. On peut croire que la monnaie turque va connaître encore des tensions.

Les prochaines négociations entre hôteliers et TO vont être également tendues. Les prix vont être à la baisse de façon automatique.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY