La Havane : touristes fortunés demandés

Photo ©Carolyne Parent

De passage récemment dans la capitale cubaine à l’invitation du Bureau de tourisme de Cuba sur la thématique « La Havane des foodies », notre collaboratrice Carolyne Parent en a profité pour visiter le Grand Hotel Manzana Kempinski, un 5 étoiles tout nouveau – ou presque – et tout beau!

C’est clair comme un verre de rhum blanc Havana Club : la capitale cubaine cherche à séduire une clientèle au portefeuille bien garni. À preuve, en 2018-2019, trois établissements de grand luxe verront le jour sur un seul et même boulevard, soit le Paseo del Prado, première artère pavée de la ville, à la frontière de la Vieille Havane et du Centro.

Photo ©Carolyne Parent

Il est prévu que le Packard, une propriété de 321 chambres du partenariat Iberostar-Gaviota, sera inauguré en août prochain.

Au début des années 2000, la marque lançait le bal des nouveaux hôtels sur le Paseo avec son Parque Central, non loin de deux 4 étoiles historiques, le Mercure Sevilla et l’Inglaterra, le plus vieil hôtel du pays.

En 2019, ce sera au tour de l’hôtel-boutique de 61 chambres El Régis et du Sofitel So Habana, ce dernier, un projet Accor-Gaviota de 250 chambres, d’ouvrir leurs portes.

Et maintenant, pour satisfaire le palais de la distinguée clientèle,
il ne manque plus qu’une profusion de restaurants 5 étoiles !

Ce mois-ci, le Gran Hotel Manzana Kempinski célèbre quant à lui son 1er anniversaire. S’élevant lui aussi sur le Paseo, à l’ombre du Capitolio, le premier palace post Révolution compte 246 chambres et suites. Inauguré en 1917, l’immeuble, bellement restauré, abrita initialement une galerie marchande à l’européenne. L’hôtel actuel intègre d’ailleurs un espace commercial chic.

Photo ©Carolyne Parent

J’ai particulièrement aimé l’aménagement sobre des chambres, la piscine sur le toit et San Cristobal, le restaurant panoramique attenant.

L’épatant spa avec vue, doté d’un… circuit thermal, m’a également éblouie. Bon à savoir : vendu au coût de 50 CUC (62 $), un laissez-passer d’un jour permet à la clientèle non hébergée de profiter du gym, du spa et de la piscine.

Sont aussi dignes de mention le bar à cigares Evocación, le bar à cocktails Constante et le petit espace muséal du sous-sol, qui valorise une portion d’une ancienne muraille de la ville.

Ornant les espaces publics comme privés, les œuvres de l’artiste Claudia Corrales, la petite-fille de Raúl Corrales, l’un des photographes attitrés de Fidel Castro, méritent une mention spéciale. Et maintenant, pour satisfaire le palais de la distinguée clientèle, il ne manque plus qu’une profusion de restaurants 5 étoiles !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY