La guerre commerciale sino-américaine plombe la Bourse

La guerre commerciale sino-américaine plombe la Bourse

© GettyImages

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine rebondit alors qu’on pensait qu’elle allait bientôt se terminer… Et comme les investisseurs ont été pris de court, la Bourse a terminé dans le rouge vif.

Il faut dire que la Bourse apprécie modérément le match de catch commercial qui dure depuis 14 mois entre les États-Unis et la Chine. Et en terme de suspens, c’est même mieux que la dernière saison de Games of Thrones : pour le moment, il n’y a aucun vainqueur, ni aucun vaincu… Et à mon humble avis, au final, il n’y aura que des vaincus dans cette histoire !

En effet, en 14 mois de négociations commerciales, on a eu droit à 6 mois de hausse boursière, puis trois mois de baisse et puis 4 mois de hausse. Et depuis quelques jours, aucun investisseur ne sait à quoi ressemblera le round numéro 15 de ce match de catch. Pourquoi ? Mais parce que, la semaine dernière, Donald Trump a mis en oeuvre sa menace d’augmenter les droits de douane sur 200 milliards de produits importés chinois.

Dans un premier temps, les investisseurs ont cru qu’il s’agissait d’un coup de bluff, d’une énième épreuve de force de Trump pour forcer les Chinois à plier à ses exigences. Mais depuis lors, les Chinois ont décidé de ne pas se laisser faire, et ont, eux aussi, annoncé qu’ils allaient relever les droits de douane sur 60 milliards de produits américains à compter du 1er juin.

Évidemment, cette escalade dans le ton a suffi pour faire basculer les marchés financiers dans le rouge vif. Cela ne veut pas dire que les investisseurs ne croient pas à une solution finale (au contraire, ils pensent que cette guerre commerciale est néfaste tant pour les États-Unis que pour la Chine) mais elle risque de ne pas se terminer aussi vite que prévu…
 
Les investisseurs se sont aussi rendu compte que la valeur actuelle des actions ne tenait pas compte des coûts qui seront générés par la poursuite de cette guerre commerciale. En clair, le scénario d’une escalade n’était pas envisagé et n’est donc pas intégré dans le prix des actions, d’où la dégringolade boursière à laquelle on assiste actuellement.

Surtout ne posez pas la question de savoir si c’est momentané ou pas car aucun expert n’est capable de dire, pour l’instant, si c’est un simple trou d’air ou le début d’un mouvement correcteur de grande ampleur.

Si le bras de fer s’est durci ces derniers jours, c’est parce que Trump pense que les Chinois jouent la montre, qu’ils espèrent qu’il ne sera pas réélu en 2020 et qu’ils pourront trouver un meilleur accord avec un président démocrate.

Donc, en substance, il est en train de leur dire que c’était un mauvais calcul ! Reste encore à voir si les Chinois vont l’écouter ou si ce mauvais feuilleton va perdurer… En attendant, pour les amateurs d’investissements boursiers, il n’y a qu’une seule recommandation valable en ce moment et c’est : PRUDENCE.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY