La grève à Air France reconduite ?

90% des vols seront maintenus ce mardi 2 août selon la direction de la compagnie. Lundi, ce sont 150 vols qui ont été supprimés suite au mouvement social des Personnels Navigants Commerciaux (PNC). Toutefois, les syndicats brandissent la menace d’une reconduction.

Pour le dernier jour de grève la direction d’Air France, la mobilisation des PNC devrait tomber à 25% mardi contre près d’un tiers pour ce lundi. En conséquence, la compagnie pourra faire voler 100% de  ses long-courriers, environ 90% de ses vols domestiques et 85% des vols moyen-courrier au départ de et allant vers Paris-CDG.

Une centaine de vols ont été annulés lundi au départ et à l’arrivée de Roissy CDG alors qu’à Orly, 21 vols étaient annulés à l’arrivée et 25 au départ, a précisé Aéroport de Paris à l’AFP. Mais cet essoufflement de la mobilisation syndicale des deux syndicats (SNPNC-FO et l’UNSA-PNC – 46% de représentativité) ne pourrait être que relative…

Une grève à 100 M€ !

Dans une déclaration à l’AFP de Christophe Pillet de SNPNC-FO, la reconduite du mouvement la semaine prochaine n’est pas exclue. « La grève doit s’arrêter demain, mardi. Nous réunirons nos instance d’ici la fin de la semaine pour décider de la suite à donner au mouvement ».

Sur la semaine de grève commencée le 27 juillet dernier, le nombre de passagers impactés par la grève devrait s’établir  entre « 210.000 et 280.000 » selon ses calculs, soit un coût pour la compagnie estimé à  « 100 millions d’euros ».

De son côté, le PDG d’Air France, Frédéric Gagey, n’a pas encore avancé de chiffres mais l’estime à « des dizaines et des dizaines de millions d’euros ». Pour rappel, la grève des pilotes d’Air France en 2014 avait coûté à Air France environ 400 M€ en 14 jours.

Pour l’instant, la direction de la compagnie a indiqué à l’AFP n’avoir reçu « aucun préavis ». de reconduction du mouvement et se contente d’indiquer que les annulations de vols étaient jusqu’à présent « conformes aux prévisions ».

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY