La Grèce durcit les règles d’entrée

Porte du temple d'Apolon sur l'île de Naxos ©Hervé Ducruet

Dès ce mercredi 1er juillet, l’entrée en Grèce ne sera possible que si les voyageurs se sont inscrits 48 heures à l’avance sur un site web de l’Agence grecque de protection civile et qu’une confirmation a été reçue.

Le gouvernement grec veut ainsi contrôler qui entre dans le pays à partir du 1er juillet au moyen d’une procédure d’enregistrement et d’autorisation compliquée sur Internet. Le site web travel.gov.gr, sur lequel l’inscription doit être effectuée, n’est disponible qu’en anglais.

Le demandeur recevra un code barre de l’Agence grecque de protection civile, par courrier électronique ou sur son téléphone portable, qu’il devra présenter à l’entrée. Le code-barres indique si le visiteur doit subir un test de dépistage du coronavirus à l’aéroport. (voir infographie ci-dessous)

Le voyageur lui-même ne le découvre qu’à son arrivée. Les personnes concernées doivent rester en quarantaine dans leur chambre d’hôtel jusqu’à ce que le test ait été évalué. Cette procédure peut prendre jusqu’à 36 heures – une longue période si vous voulez prendre des vacances.

Les profils utilisés pour déterminer les passagers à tester restent opaques. Lors de l’enregistrement, les visiteurs doivent fournir une trentaine de détails comme leur numéro de vol, leur nom, leur adresse personnelle, leur numéro de passeport, leur âge, leurs numéros de téléphone et leur adresse électronique, jusqu’aux visites dans d’autres pays, les noms, adresses et numéros de téléphone des personnes de contact et l’adresse à laquelle elles peuvent être jointes en Grèce dans les 14 jours suivants.

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY