La gastronomie fait partie de l’univers touristique…

Avec ses excès et ses succès...

Les guides ou critiques gastronomiques fleurissent et se multiplient. Leur crédibilité par contre commence à diminuer. Les raisons en sont diverses, tout comme les appellations Étoiles, Fourchettes, Bib et j’en passe.

Dans le marasme des faillites de restaurants à Bruxelles, ou de réorganisation judiciaire, le consommateur devient méfiant. Déjà confronté à ses propres problèmes budgétaires, il recherche le meilleur rapport qualité/prix. J’ose écrire que la gastronomie étoilée est alors réservée à une élite.

Chacun peut prétendre vouloir expérimenter un resto étoilé, au risque de devoir annuler un city trip. On en est là. Vous avez le choix entre 2 ou maximum 3 heures de découvertes gustatives à table, immobile, ou alors, par exemple, 48 heures de découvertes culturelles ou autres dans une ville de votre choix et selon votre budget. 

 Niveau budget à Bruxelles un lunch 2 services chez Bon Bon  vous coûtera 75 € par personne + vins et apéro . Le soir des menus 5 services sont disponibles à 185 € pp (260 € vins compris), 7 services à 240 € pp ( 345 € vins compris.). Apéros non inclus bien sûr.

Au Comme chez Soi, un lunch 3 services  est disponible à 65 € pp plus les vins, le soir un menu 4 services à 99 € pp ( 148 € avec vins) mais non servi le vendredi et samedi soir. Un 5 services vous est offert à 147 € ( 214 € avec vins), et un 7 services à 237 € pp (  322  € avec vins).

La gastronomie est un voyage de votre palais pour découvrir des saveurs insoupçonnées et aussi un éblouissement visuel  de l’assiette, au point parfois de ne pas oser y toucher. Ce sont les 2 atouts magiques du marketing gastronomique.

Si vous avez un budget professionnel attribué pour inviter des clients importants, c’est chose un peu plus facile si vous y allez à titre privé à 2 ou à 4, vous commencerez à réfléchir. Et à rechercher des alternatives plus raisonnables, et il y en a.

Bien sûr le maître sommelier peut-être  différent, l’accueil aussi, quoi que… A Bruxelles des restos et brasseries vous offrent des menus goûteux à prix raisonnables. Un exemple : le Rabassier, près du Sablon , un menu 6 services à 79 € pp plus les vins.

En province, mon coup de cœur depuis longtemps, c’est « Les Pieds dans le Plat » à Marennes. Le menu du mois 5 services, apéro maison, vins et eau de table compris à 70 €.  Ou le lunch en semaine à 29 € ( 45 € avec vins). Et, chers lecteurs, ce dernier resto est un étoilé Michelin, et aussi le lieu de travail de JM Dienst et son fils MAX, animateur de l’émission journalière gastronomique MAX ET VENUS de la RTBF.

Donc rien n’est impossible, le raisonnable existe encore avec la créativité en plus.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY