La crise freine le surtourisme

On connaît l’adage : A quelque chose malheur est bon… Et si la crise du Covid-19 avait aussi des effets positifs pour le tourisme ? Et si c’était LA solution, en tous cas, pour endiguer le surtourisme ?

La halte forcée du tourisme a montré en effet qu’un ralentissement de l’activité humaine a des bénéfices immédiats sur l’environnement. Les images de Venise baignant dans une eau translucide reconquise par les poissons et les dauphins sont encore dans toutes les mémoires.

Pour sa part, la Thaïlande a décidé de fermer ses parcs naturels plusieurs mois par an afin de laisser la nature se régénérer et donner le temps aux gardes-forestiers de s’occuper des parcs.

Pour montrer l’exemple, Maya Bay, une plage paradisiaque de l’île de Phi Phi Ley, rendue célèbre par le film La Plage, restera fermée jusqu’à ce que ses écosystèmes se remettent de l’impact du tourisme de masse. Mais il faudra cependant plus de 40 ans avant que ses coraux retrouvent leur forme initiale…

[Source : Bloomberg]

Retrouvez sur PagTour les différentes mesures prises en Thaïlande pour accueillir de nouveau les touristes.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY