La Corée du Nord s’ouvre au Tourisme

L’annonce a eu l’effet d’une bombe (nucléaire): Pyongyang a comme objectif de faire venir un million de visiteurs d’ici cinq à dix ans. Toujours en mal de destinations exotiques, les professionnels du Tourisme ne manqueront certainement pas de répondre positivement à l’offre. La Corée du Nord est un Éden méconnu où les All In rayonnent aux quatre coins du pays…

Franco et Kim Jong-un : même combat

C’est tout naturellement que la capitale nord-coréenne a voulu organiser, ce 15 juin à Madrid, une conférence sur les beautés du pays. Jusqu’alors, la promotion de la destination s’était faite via Amnesty International. On avait pas mal causé de l’affaire Otto Warmbier à l’époque : un touriste américain qui avait décollé sur un mur une affiche de propagande.

Le gars avait, du coup, reçu l’autorisation de profiter d’une pension tous frais payés pendant 15 ans. Sympa la Corée du Nord ! Bon, c’est vrai…. Les chambres n’étaient pas sensas et le pain un peu sec, mais quand c’est offert, faut pas rechigner… A cheval donné, on ne regarde pas les dents… ben si !

05-North_Korea1Ce 12 juin dernier, il est revenu finir ces jours aux States. Dégoûté du bonheur de ce retour au pays de son enfance, l’heureux homme aurait déclenché un cancer qui le tua en quelques jours. « Voir la Corée du Nord et mourir », un bon slogan de l’ONTC.On dit bien ça de Capri… Pourquoi pas de Pyongyang.

« Plus les Européens iront en Corée du Nord, plus les Nord-Coréens connaîtront le monde extérieur » estimait pourtant (à raison) Taleb Rifai, Secrétaire Général de l’OMT. Ce dernier estimant même « irresponsable » de rejeter l’offre faite par la Corée du Nord au pays de Franco.

Le dictateur espagnol trônerait d’ailleurs dans la chambre du Chef de l’état nord-coréen, au même titre que Jean-Claude Van Damme. L’ouverture au Tourisme par Franco dans les années 60 aurait apporté un vent de liberté surréaliste mais appréciable en E($)pagne. Ce geste fort aurait particulièrement plu à Kim Jong-un, habitué de cet état d’esprit mercantile.

dmzLa faute aux ricains

« Les Etats-Unis disent que mon pays est fermé. Il est difficile d’entrer mais ce sont les Américains qui ferment les portes » nous fait savoir le journal Le Monde en reprenant les mots de Kim Hyok Chol. Ambassadeur de la Corée du Nord, il a porté à notre connaissance que les touristes seraient obligés de prendre un guide! Pour les contrôler? Que nenni ! Tout simplement, parce que c’est « plus sûr et plus pratique ».

A l’instar de ce qui se passe à Venise, les Américains auraient déjà répondu à l’offre. De nombreux navires de croisière mouilleraient au large de la presqu’île. Le Nimitz Armonny of the seas aurait quelques 4.000 citoyens de Trump à son bord. Tous désireux de débarquer dans les meilleurs délais.

Le bateau serait néanmoins confronté à quelques réticences chinoises pour arriver à quai. Parions sur la conviction naturelle de Carnival pour faire entendre raison aux Coréens. Des gens étranges mais tellement ouverts à l’international!

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY