La coordination des restrictions de voyage est bonne… mais ne va pas assez loin !

NET se félicite de l’accord conclu par les États membres pour coordonner les restrictions à la libre circulation en Europe en réponse à la pandémie COVID-19. Cependant, les mesures sont loin d’être suffisantes pour restaurer la confiance des voyageurs.

NET salue les efforts déployés par la Commission et les États membres pour parvenir à un accord sur une approche plus coordonnée des restrictions de voyage en Europe. Il se félicite de l’utilisation des données communes fournies par l’ECDC ainsi que des critères de cartographie des zones à risque, ventilées par régions.

Coordination of travel restrictions is good but does not go far enough -  HOTREC

Cependant, la recommandation ne parvient pas (a) à traduire cette approche commune de l’identification des risques en une approche commune pour les restrictions de voyage; et (b) son principal objectif, qui est d’éviter la fragmentation et les perturbations, et d’accroître la transparence et la prévisibilité pour les citoyens et les entreprises.

L’instrument adopté par le Conseil aujourd’hui est très vague en ce qui concerne l’application des restrictions et des conditions de voyage.

NET a été un ardent défenseur d’une approche commune des restrictions de voyage. Le patchwork actuel d’exigences de quarantaine, complété par des tests et d’autres obligations, qui sont introduits à très court terme, ne sont pas utiles pour restaurer la confiance des voyageurs. NET fait également écho aux préoccupations exprimées par les acteurs du transport aérien.

Nous appelons de toute urgence les institutions de l’UE à revoir la recommandation dans les semaines à venir afin de résoudre les problèmes sur trois points importants :

  • définir des règles claires sur les restrictions et obligations de voyage applicables d’une zone à code couleur à une autre;
  • le remplacement des exigences de quarantaine par des tests pour les voyageurs venant de zones à risque;
  • publier des informations sur les nouvelles restrictions de voyage 5 jours avant leur entrée en vigueur, comme proposé par la Commission.

Eric Drésin, Secrétariat tournant du NET, a déclaré: «C’est un bon début, mais des travaux supplémentaires sont nécessaires pour sauvegarder la libre circulation au sein de l’UE. Nous exhortons la présidence du Conseil à faire de nouveaux progrès et félicitons les États membres de suivre les recommandations visant à envisager de remplacer la quarantaine par des tests et de poursuivre le développement des tests.»

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY