La Colombie va pouvoir renouer avec le tourisme

Après plus de 50 années de guerre, la Colombie vient de tourner une page sombre de son histoire grâce à un accord de paix qui conclut des négociations qui ont duré 4 ans.

Le conflit entre les FARC et le gouvernement aura causé la mort de plus de 220.000 personnes, vu disparaître 45.000 personnes et aura entrainé la séquestration de 30.000 autres. Au total on estime que plus de 6,7 millions de personnes auront été déplacées du fait du conflit…

Alors que la violence liée au trafic de drogue a fortement diminué ces dernières années, plus rien ne s’oppose désormais à un futur radieux pour le tourisme en Colombie.

Depuis quelques années, le nombre de visiteurs étrangers avait déjà fortement augmenté : on a compté plus de 2,5 millions de touristes étrangers en Colombie l’an dernier, soit une hausse de 12% par rapport à 2015 et trois fois les chiffres de 2005.

Plus de risque sur les routes

Ce processus de paix est aussi (et surtout) une bonne nouvelle pour les Colombiens, qui pourront désormais se rendre sans peur dans toutes les régions du pays. Pendant les années noires, il était dangereux de se rendre depuis Bogota dans certaines provinces du pays, les voyageurs risquant d’être attaqués ou enlevés sur certaines routes, ce qui a fortement freiné le « tourisme de week-end ».

Grâce à cet accord, la Colombie devrait sans doute connaitre une belle croissance dans le domaine du tourisme ces prochaines années alors qu’elle bénéficie de nombreux atouts : une forte proximité culturelle avec l’Europe, de somptueux paysages et de multiples climats, un héritage historique important (comme le superbe port de Carthagène) et des plages sur les deux océans : l’Atlantique et le Pacifique. [Source : Business Traveler France]

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

LEAVE A REPLY