La Chine continentale isolée?

Costa Croisières et sa maison-mère, Carnival Corporation, se demandent aujourd’hui s’ils ont bien fait de tant miser sur la Chine… Quatre de leurs navires — mais aussi cinq de Genting, trois de RCCL et un de MSC — sont contraints depuis hier de faire des ronds dans l’eau.

A la demande des autorités chinoises, les compagnies de croisière ont en effet dû cesser leurs opérations dans les ports continentaux du pays. Cela se traduit notamment par une annulation en cascade de croisières, même si certains continuent cependant d’opérer depuis Hong Kong, du moins pour le moment.

Ces mesures s’inscrivent bien sûr dans le cadre de celles prises pour éviter la propagation du coronavirus, apparu dans la ville de Wuhan, elle-même depuis plusieurs jours en quarantaine. Car il y en a d’autres.

Afin de freiner la propagation de la maladie en cette période de vacances liée au Nouvel An chinois, ces vacances ont été allongées et les autorités ont décidé ce week-end de suspendre les voyages organisés en Chine et depuis la Chine vers l’étranger. Une mesure qui touche donc également la croisière, l’activité chinoise dans ce secteur pesant désormais près de 10% du marché mondial.

Les compagnies aériennes jouent la prudence

Par ailleurs, les compagnies aériennes étrangères suspendent leurs vols vers la Chine continentale les unes après les autres : c’est le cas notamment de British Airways, de Lion Air et de la compagnie russe Ural Airlines. D’autres compagnies réduisent leurs vols « au moins jusqu’à fin mars », telle Cathay Pacific, dont le hub est cependant installé à Hong Kong, et United Airlines.

Résultat de recherche d'images pour "chine"Ikea ferme la moitié de ses magasins

Ikea ferme la moitié de ses magasins en Chine, et sans doute quantité d’autres imiteront-ils le géant suédois.

L’Organisation Mondiale de la Santé, qui mardi matin comptabilisait plus de 4.000 personnes atteintes en Chine, faisant état de plus d’une centaine de morts, a relevé son niveau d’alerte, estimant que le risque lié au coronavirus était désormais « élevé » à l’international et doit se réunir à nouveau aujourd’hui. Le nombre de cas de coronavirus en Chine y a déjà dépassé celui du SRAS, il y a quinze ans.

[Avec Mer et Marine et Le Soir]

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY