La CEO et Présidente de Tunisair déjà évincée

Olfa Hamdi © Tunisair

Nommée à la tête de la compagnie il y a à peine deux mois, Olfa Hamdi est déjà démise de ses fonctions de CEO et Présidente de Tunisair. « René Trabelsi, l’ancien Ministre du Tourisme a immédiatement été pressenti pour la remplacer, mais selon nos informations, rien n’est acté », écrit L’Echo touristique.

Cette ingénieure de 35 ans, experte en gestion de grands projets, avait été nommée début janvier 2021. Mais elle était à couteaux tirés avec la puissante centrale syndicale UGTT, et avait publié ces derniers jours sur Facebook des documents relatifs aux cotisations syndicales. Selon le portail français, il lui a été reproché d’avoir notamment «manqué à son devoir de réserve», et de ne pas avoir collaboré avec son ministère.

Olfa Hamdi a en outre lancé récemment aux USA un Centre d’études stratégiques sur la Tunisie avec l’appui d’un cabinet de lobbying américain très présent dans le secteur de l’énergie et des matières premières. La révélation de ces liens par un site spécialisé sur les lobbies d’influence a fait polémique en Tunisie.

Dès l’annonce de l’éviction d’Olfa Hamdi, le nom de l’ancien Ministre du Tourisme tunisien, René Trabelsi, a circulé sur les réseaux sociaux comme successeur potentiel de la CEO. Professionnel du tourisme de longue date, fin connaisseur de l’aérien et ayant déjà exercé de hautes responsabilités, René Trabelsi semble en effet avoir le profil idéal. Mais contacté par L’Echo touristique, il ne souhaite pas accepter ce poste, pour des raisons personnelles.

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY