La Bourgogne-Franche Comté, tout un art de vivre 

Issue de la fusion administrative des deux anciennes régions de Bourgogne et de Franche-Comté le 1ᵉʳ janvier 2016, la Bourgogne Franche Comté peine encore à se construire une identité. Pire : des millions de touristes continuent à la traverser sans s’y arrêter… Quelle erreur !

Il faut vraiment faire quelque chose pour que ses villes et villages comme Louhans, Tournus, Chalon-sur-Saône, captent davantage de visiteurs, et le Comité régional « BFC tourisme » s’y emploie avec enthousiasme. Voici quelques jours, il était à Bruxelles, venu en ami, en voisin, quelques bonnes bouteilles dans les paniers, mais aussi des charcuteries, comme le divin jambon persillé, et des roues de Comté des fromageries Marcel Petite, à savourer avec un bon verre de Fixin, par exemple…

Trois destinations

La promotion de cette belle et grande région s’articule autour de trois destinations : la Bourgogne, les montagnes du Jura et le massif des Vosges, et tourne autour de trois grands axes : viticulture — qui l’eût cru ? —, gastronomie et architecture.

On ne fera l’injure à personne de rappeler les prestigieuses appellations des vins de Bourgogne : Nuits Saint Georges, Pommard, Vosne-Romanée, Gevrey-Chambertin,… Même les parcelles de son sol, qu’on appelle ici « climats », ont été distinguées par l’Unesco. Mais les Chablis, blancs, de Tonnerre et le surprenant vin jaune du Jura font partie des incontournables.

A l’image des Côte de Nuits et Côte de Beaune, la capitale régionale et cité viticole, Dijon, cultive aujourd’hui son propre vin et aura bientôt son « Côte de Dijon ».

30 restaurants étoilés

Sur une table bourguignonne, les escargots, les œufs en meurette, le bœuf bourguignon ou la poularde de Bresse, que PagTour avait eu le privilège de découvrir lors des « Glorieuses » en 2010, réjouiront les gourmets, comme le célèbre Kir et la moutarde de Dijon. La région, faut-il le rappeler, est la plus « étoilée » de France : pas moins d’une trentaine de restaurants estampillés par le célèbre guide rouge dans la seule Bourgogne.

De magnifiques brochures

Le patrimoine, enfin, est omniprésent. Dijon (www.justdijon.com) rouvrira au printemps prochain son Musée des Beaux-Arts rénové. Mais la Bourgogne-France Comté regorge de châteaux et d’églises romanes, de témoignages industriels, aussi.

Tous ces trésors font l’objet de magnifiques brochures éditées par le Comité Régional : « Itinérance & patrimoine », qui propose balades et excursions à thème, à pied, à cheval et en voiture, et surtout la magnifique plaquette à l’italienne « Entre ciel & terre », 56 pages de pur bonheur. La Bourgogne-Franche Comté, c’est tout un art de vivre.

Enfin, pour les professionnels, une plateforme en ligne de micro-learning dédiée à l’apprentissage de la nouvelle région, 100% « responsive », présente « les 100 merveilles de la Bourgogne-Franche Comté » en 4 chapitres et 16 leçons, utilisant tous les types de médias pour découvrir l’histoire de la région, les monuments célèbres, les spécialités gastronomiques, les itinéraires de promenade, etc..

Ces leçons sont thématisées – Montagnes, fromages, Patrimoine, Industries, Vins, Art Roman – et conçues comme des épisodes d’une série addictive. A découvrir absolument sur bourgognefranchecomte.artips.fr pour devenir un expert. C.B.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY