KLM met le long-courrier en pause

zvg - màd

Les conditions actuellement en vigueur pour l’entrée aux Pays-Bas conduisent KLM à des annulations drastiques de vols. Depuis ce vendredi 22 janvier, les 270 vols hebdomadaires du programme long-courrier sont annulés, de même que certaines liaisons intra-européennes dans lesquelles les équipages doivent passer la nuit.

Depuis aujourd’hui, pour chaque vol décollant ou atterrissant aux Pays-Bas, un test négatif est requis. Sans ce dernier, l’embarquement ne sera pas possible – la mesure vaut également pour l’équipage.

Ces règles d’entrée plus strictes pourraient également devenir un problème pour le personnel navigant. Ceux-ci pourraient éventuellement ne pas être autorisés à prendre part au vol de retour. Un porte-parole de la compagnie aérienne a commenté: « Nous ne voulons pas risquer d’avoir un membre d’équipage bloqué dans un pays lointain après un résultat de test positif.»

On ignore encore pour le moment les vols intra-européens qui seront annulés. KLM n’a pas encore diffusé de communiqué de presse à ce sujet. Des informations devraient suivre sous peu. La dernière information publiée datée du jeudi 21 janvier porte sur la suppression de 6.000 emplois – soit entre 800 et 1.000 de plus qu’initialement prévu.

En cause, la reprise toujours différée du trafic long-courrier. Les postes concernés touche le personnel de cabine (500 équivalents temps plein), le personnel de cockpit (100 équivalents temps plein) et le personnel au sol (200 à 400 équivalent temps plein).

(CD)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY