Kenya : une loi contre les flatulences en vol !

On vit vraiment une époque formidable… Ainsi, une députée kenyane a demandé qu’une loi soit adoptée pour aider les équipages à faire face aux passagers qui lâchent des pets à bord des avions.

Lilian Achieng Gogo, députée de la circonscription de Rangwe, a déclaré très sérieusement devant ses pairs au Parlement, que les passagers qui pètent en vol devenaient de plus en plus une menace pour la sécurité en raison du malaise causé aux autres voyageurs.

C’est dans le cadre d’une nouvelle loi sur « les infractions commises à bord d’un avion »  actuellement à l’étude au Parlement kenyan, que l’élue veut aussi y inclure les lâchages discrets de flatulences.Il est vrai que les pets discrets sont redoutables…

« Nous devrions avoir à bord des systèmes de nourriture et des médicaments de base capables de réduire le niveau de gaz que l’on peut dégager pendant le vol et cette pratique devrait être mentionnée dans la loi », a réclamé (sans rire) la députée kenyane, citée par la BBC. Sans doute avait-elle lu l’article que nous avions rédigé sur cette passagère pétomane à bord d’un vol Transavia assurant la liaison Dubaï-Amsterdam et qui a dû faire un atterrissage d’urgence en Autriche suite à ses pets malodorants et répétés.

Après les flatulences, Lilian Achieng Gogo compte aussi partir en guerre contre l’alcool servi à bord. « La consommation d’alcool dans les vols est terrible, c’est pire que ce qui se passe ici sur le terrain. Nous devrions avoir un système nous permettant de gérer et de contrôler… les antécédents médicaux des gens [qui] devraient également être obtenus avant qu’on ne leur serve certaines boissons alcoolisées pour leur propre sécurité », a-t-elle martelé au Parlement kenyan.

On pourrait lui suggérer d’ajouter, dans une liste non exhaustive : les transpirations fortes, les aisselles poilues, les pieds malodorants, le patchouli, le mauvais goût, les pisse-vinaigre…

(Avec Air Journal)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY