Justice pour Charlie !

Il y a des jours où nous avons besoin d’écrire sur des faits marquants. Nous avons d’ailleurs été bien servis ces derniers jours entre les typhons en Asie, puis aux Caraïbes et aux Etats-Unis ; les tremblements de terre au Mexique ; la révolte des rohingyas en Birmanie sans parler des essais nucléaires de la Corée du Nord. Non, on va vous parler de Charlie.

C’est le thème que des passagers sur Singapore Airlines ont publié sur Facebook. « Leur négligence a tué notre animal de compagnie Charlie ». Ces clients se rendaient au Vietnam qui est à moins de deux heures de vol de Singapour.

Les passagers devaient aller vivre au Vietnam

Ces clients singapouriens partaient pour le Vietnam comme expatriés. Ils avaient donc beaucoup de bagages. Selon ce qu’écrivent les passagers, ils avaient déjà payé 220 kg en excès de bagages.

Cependant, ils n’avaient pas prévu qu’un supplément allait être demandé pour Charlie. Il s’agissait semble-t-il d’un changement de politique tarifaire de la compagnie aérienne. Les passagers ont dû payer pour 22 kg supplémentaire pour la caisse et le chien. Il n’y a aucun cadeau !

Charlie vivantLa caisse de Charlie a été sécurisée avec des étiquettes en plastique que les passagers ont dû fixer eux-mêmes. Charlie aboyait et c’est bien normal quand ils voient leurs maîtres les quitter pendant un certain temps.

Les passagers ont embarqué tranquillement

Ils ont signalé à la porte d’embarquement qu’ils avaient un animal de compagnie qui partait en soulte. Les employés de Singapore Airlines ont indiqué que Charlie était un peu anxieux et avait de la bave. Ils ont proposé aux passagers s’ils voulaient le voir. Mais, ils ne voulaient pas rajouter de stress au petit chien et ils ont donc renoncé.

Une information un peu sèche de la part de Singapore Airlines

Quand ils sont arrivés à Ho Chi Minh City (Saigon), ils ont été reçus à un comptoir pensant devoir compléter des formalités d’immigration. En fait le personnel était là pour leur indiquer que Charlie était mort… à Singapour. Il n’a donc pas fait le voyage. Ils ont demandé pourquoi n’avaient-ils pas été prévenus avant le départ.

Le personnel au Vietnam a déclaré qu’ils n’avaient aucun détail, sauf qu’ils ont reçu un télex sur la mort de Charlie et sur ce que nous voulions faire avec son corps. Il semble tout de même que Singapore Airlines ne voulait pas retarder le vol.

Une enquête est en cours

Il est évident que les compagnies aériennes n’acceptent que les animaux en bonne santé. La politique de la compagnie SIA sur son site Web indique que les animaux, à l’exception des chiens de service médicalement certifiés, ne sont pas autorisés à voyager dans les cabines d’avions. Les chats et certaines races de chiens sont autorisés dans les bagages enregistrés.

Charlie mort (2)Mais une enquête confidentielle … et des condoléances

Singapore Airlines a confirmé l’incident concernant Charlie, le cocker de moins de 5 ans. Mais a ajouté : « Nous menons une enquête et pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas partager plus de détails. Nous tenons à exprimer nos sincères condoléances aux propriétaires pour le moment ».

Un des passagers est reparti pour voir le chien

Quand on aime un chien ou un chat, on ne compte pas. En récupérant le cadavre du pauvre chien, le passager indique avoir vu « des preuves d’une grande lutte » dans la cage de Charlie, indiquant qu’il était en détresse. Le chien avait également subi une blessure sur sa patte et aurait mâché des tampons de coton. On estime qu’il est mort d’une crise cardiaque en raison du stress.

Vous voyez, au travers de tous les cataclysmes que connaît notre terre, il y a des sujets qui paraîtront totalement futiles à certains. Mais pour les propriétaires de Charlie, c’est aussi un drame !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY