Avant de prendre des vacances bien méritées, PagTour revient sur les évènements marquants qui ont impacté 2017. Car cette année a marqué un tournant dans le monde du tourisme… Et le monde tout court. Si l’on fait le décompte non exhaustif de tous les événements qui l’ont rythmée, on n’a que l’embarras du choix… Quant à 2018, c’est voyage vers l’inconnu… et au delà ?

C’est sans doute l’arrivée au pouvoir de Donald Trump qui a sans doute le plus frappé les esprits. Après son élection surprise en novembre 2016, le 20 janvier dernier, le 45e président des Etats-Unis prêtait serment. Fidèle à ses promesses protectionnistes magnifiées dans son slogan « America First », il a interdit l’accès aux USA des ressortissants de pays musulmans et confirmé la construction d’un mur entre les États-Unis et le Mexique. En juin, le milliardaire populiste quitte l’accord de Paris sur le climat, au nom de la défense des emplois américains.

Le climat justement, Irma, José, Maria mais aussi Haiyan, Damrey, Talim (moins médiatiques car on va moins en vacances en Asie) ont endeuillé les Antilles, les côtes américaines et celles de l’Asie du Sud-Est. Conséquences du réchauffement climatique ? La seule chose que l’on puisse affirmer, c’est que jamais les cyclones n’ont été aussi violents

En Europe, c’est un autre cataclysme qui l’a secouée. Après le tremblement de terre du Brexit l’an dernier, c’est une nouvelle secousse qui a ébranlé l’Espagne avec le vote catalan…. Outre les aspirations montantes du sécessionnisme, 2017 fut aussi, en résumé, la confirmation de la montée des populismes, nationalismes, intégrismes, corporatismes… Tout ça ne rime pas bien avec tourisme et n’engendre pas l’optimisme.

Fins de cycle…

Mais cette année finissante restera aussi marquée par la concentration et l’internationalisation toujours plus importante dans tous les secteurs du tourisme: aérien, hôtellerie, touropérating… où les champions absolus de la discipline sont les Chinois, qui raflent (presque) tout. Elle a aussi annoncé l’arrivée prochaine des low-costs long-courriers en provenance d’Asie ou en partance vers l’Amérique… Ce qui semblait inimaginable selon les « experts » il y a peu.

Si 2017 a confirmé le poids toujours plus important des acteurs de l’économie dite « collaborative » (à l’origine du tourisme de masse aujourd’hui décrié pour ne pas dire ), elle a aussi révélé la mise à mal (et annoncé la fin ?) de modèles économiques qui ont révolutionné les transports. Celui de Ryanair bien sûr, englué aujourd’hui dans un bras de fer (qu’il a perdu) avec ses pilotes irlandais, italiens… qui veulent la reconnaissance de leurs droits, et quittent par centaines le navire.

Mais aussi celui d’Uber, condamné récemment par la justice européenne. En attendant Airbnb ? Autant d’événements qui influent et influeront directement sur l’activité touristique. Et l’année 2018 s’annonce chargée en points d’interrogation… auxquels PagTour s’efforcera de répondre comme il le fait depuis 6 ans…

PagTour prend des vacances

A l’heure des bilans de fin d’année, toute la rédaction de PagTour vous remercie pour votre fidélité. Vous êtes sans cesse plus nombreux à nous lire… Un grand merci à nos sponsors sans qui nous nous n’existerions pas… A tous, merci pour votre confiance. Certes, nous n’avons pas toujours été parfaits, nous avons fait grincer des dents, nous avons créé la polémique, sorti quelques scoops d’importance… Et nous continuerons en 2018 ! Nous essaierons bien sûr de nous améliorer sur la forme, la mise en page, les visuels, les fautes d’orthographe … Sur le fond, nous ne changerons rien.

Pour cette dernière édition de l’année 2017, PagTour vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année à partager avec tous ceux que vous aimez. De son côté, la rédaction va respecter une trêve des « confichieurs » bien méritée… pour revenir encore plus en forme l’an prochain.

Encore à tous, de très belles fêtes et rendez-vous le mercredi 3 janvier 2018

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY