Jean-Jacques Cloquet n’a pas le bec dans l’eau…

© Les Lacs de l'Eau d'Heure

Le « Man of the Year 2018 » de l’aviation belge est aussi le nouveau président de l’ASBL Les Lacs de l’Eau d’Heure. Personne ne lui a fait barrage…

Et pour cause ! Le dynamisme du personnage n’est plus à démonter. En 10 ans, l’aéroport de Charleroi est passé de 20 à 200 destinations offertes, de moins de 2 millions de passagers à près de 10 millions, et enfin il vient de s’ouvrir aux vols long-courriers, et ce n’est qu’un début.

Ce développement spectaculaire n’a pas permis de s’occuper de problèmes annexes à l’aérien proprement dit, mais pourtant d’une importance capitale de nos jours, et pour lesquels du retard a été pris : on veut parler du digital.

Charleroi Airport se dote actuellement d’un dôme digital, destiné à accompagner le passager depuis son domicile jusqu’à son siège dans l’avion, offrant ainsi une assistance sans pareille. Le but est d’ôter le stress inhérent à tout voyage, peut-être plus particulièrement aux voyages en avion, et surtout pour une clientèle occasionnelle, qui ne prend pas l’avion de manière fréquente.

Sur son smartphone, le passager pourra poser toutes les questions essentielles, il sera guidé comme par la main à travers ce qui est souvent perçu comme un labyrinthe : un aéroport.

L’application est en ligne ! Le public présent à la conférence de presse a pu lui choisir un nom entre 4 proposés, et c’est Lilly qui a eu les faveurs des votants en ligne.

Jean-Jacques Cloquet revient encore sur son nouveau job aux Lacs de l’Eau d’Heure. Un audit a été effectué, et le premier objectif est de remettre le budget à l’équilibre. Une autre mission sera d’assurer le développement du site dans le respect de la durabilité et de la qualité environnementale. Il s’agira aussi d’éduquer le touriste d’un jour au respect des installations, et d’assurer la sécurité de tous.

Enfin, il faudra s’atteler à développer les activités commerciales sur et autour du site, avec les partenaires locaux. Ces projets devraient permettre un meilleur étalement de l’occupation sur toute l’année. Un plan d’action à 5 ans est en cours d’élaboration.

Allons, les choses bougent en Wallonie…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY