Jean-Jacques Cloquet, CEO de BSCA, « Man Of The Year » 2018 de l’Aviation Press Club

Comme il le fait chaque année depuis bientôt trente ans, l’ Aviation Press Club (APC) vient de choisir son MOTY –Man Of The Year- pour l’année 2018.

Pour mémoire, on doit cette initiative à Patrick Anspach, journaliste indépendant spécialisé et réputé de longue date dans l’aéronautique et le tourisme, qui lança l’idée de ce prix au moment où il exerça la présidence de l’APC à l’extrême fin des années 80.

Pour l’année 2018, le MOTY de l’APC est donc Jean-Jacques Cloquet, le CEO de Charleroi Airport.

Deux de ses prédécesseurs en bordure des pistes de Gosselies ont été gratifiés du même honneur : Marie Desseaux et Marcel Buelens, ce dernier aujourd’hui aux commandes des aéroports d’Anvers et d’Ostende.

Parmi les autres lauréats de l’APC, épinglons notamment Arnaud Feist (Brussels Airport), Jean-Claude Tintin (Belgocontrol), Christian Boas (Asco), Pierre Klees (ex-ACEC et ex-président de Brussels Airport) ou encore l’inoxydable élu VLD d’Audenaerde et ex-ministre Herman De Croo.

Formellement, Jean-Jacques Cloquet se verra remettre le titre de MOTY 2018 le mercredi 9 mai prochain des mains du journaliste Luk De Wilde (Travel Magazine) , actuel président de l’APC.

Charleroi Airport, une vrai success story

Aujourd’hui à la tête du second aéroport du pays ( 7.698.767 passagers transportés en 2017), l’ingénieur civil Jean-Jacques Cloquet aime à rappeler qu’il fut aussi (d’abord ?) ... joueur de football professionnel.

Jean-Jacques Cloquet a terminé en 1983 ses études d’ingénieur en électricité à la Faculté polytechnique de Mons, option « courant fort ». Son service militaire bouclé, il entame sa carrière au sein de l’entreprise chimique Solvay comme ingénieur de production.

Parmi les fonctions occupées durant deux décennies au sein de cette multinationale : directeur de l’unité opérationnelle Benelux et directeur européen pour la promotion du PVC.

Le premier job donc de cet ingénieur natif de Houdeng (La Louvière) : joueur de football professionnel (il a évolué l’espace d’une saison en équipe première) pendant qu’il faisait ses études universitaires à Mons. Il reviendra d’ailleurs plus tard au stade du Royal Sporting Club de Charleroi, notamment comme manager général.

Jean-Jacques Cloquet a été désigné administrateur délégué de Charleroi Airport en décembre 2010, sur proposition du gouvernement wallon. Depuis juillet 2009, Il y exerçait la fonction de directeur général faisant fonction, après avoir été directeur des ressources humaines.

Un an plus tôt, il avait été appelé comme consultant par les dirigeants de l’aéroport carolo pour y développer les revenus « non aviation », « Comme cela se passait très bien, on m’a proposé, en février 2008, un contrat d’employé avec le titre de responsable commercial non aviation. Un an après, on me confiait la gestion des ressources humaines » se souvient Cloquet.

« J’anime l’équipe de direction, tout en sachant que les compétences sont réparties entre quatre personnes. En sachant qu’un ingénieur n’a pas forcément la vocation d’un manager. Mais, j’ai toujours eu en moi cet esprit d’ouverture et un certain sens commercial ».

La plate-forme aéroportuaire carolo, qui assure aujourd’hui plus de 150 destinations, occupe un peu plus de 650 personnes (emplois directs) et quelque 3.000 en totalisant les emplois indirects.

Première base continentale de la low coste Ryanair, Charleroi Airport s’ouvrira, fin de ce mois d’avril et pour la 1ère fois à l’Asie (Chine), avec au partenariat sur le long terme signé tout récemment entre l’aéroport carolo et la compagnie naissante Air Belgium.

Une nouvelle et superbe plume à mettre au chapeau, déjà bien garni, de Jean-Jacques Cloquet !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY