Israël sur le point de reporter son ouverture

© Pixabay - Judith Scharnowski

Selon plusieurs articles parus récemment dans la presse israélienne, un nouveau report de l’ouverture des frontières serait envisagé. La plupart des touristes devrait donc attendre jusqu’au mois de septembre. Selon les informations diffuses sur Channel 13 samedi dernier, une hausse des cas de Covid-19 serait en cause.

Ces derniers mois, le pays a autorisé certains groupes, mais pas les touristes indépendants. Les premiers plans tablaient sur une ouverture en mai, puis le ministre de la Santé a reporté l’ouverture à juillet, avant de les repousser au début août. La recommandation doit encore être approuvée par le cabinet et pour l’heure, aucune décision officielle n’a encore été prise.

Israël est l’un des pays les plus vaccinés avec 60% de la population ayant reçu deux doses. Cependant, le premier ministre a déclaré que l’efficacité du vaccin était moindre qu’attendue. Selon le Jerusalem Post, des chercheurs de l’Université hébraïque indiquent que 90% des nouveaux cas de plus de 50 ans sont totalement vaccinés, tout comme 60% des cas sévères.

Le ministre de la Santé veut ajouter l’Espagne et le Kirghizistan à la liste des pays interdits, et la Grande-Bretagne, Chypre, la Turquie, la Géorgie, l’Ouganda, le Myanmar, Fidji, Panama, le Cambodge, le Kenya et le Liberia à la liste «rouge» des pays dès ce vendredi. Les Israéliens qui s’y rendraient devraient ainsi observer un isolement de sept à quatorze jours à leur retour.

Les autres pays pour lesquels les voyages sont fortement déconseillés comprennent notamment les Émirats Arabes Unis, les Seychelles, l’Équateur, l’Éthiopie, la Bolivie, le Guatemala, le Honduras, le Zimbabwe, la Zambie, la Namibie, le Paraguay, le Chili, la Colombie, le Costa Rica et la Tunisie. Selon divers médias israéliens, d’autres pays devraient suivre dont la Thaïlande, la Grèce et les Pays-Bas.

La liste des pays interdits comprend en outre l’Argentine, le Brésil, l’Inde, le Mexique, la Russie et le Bélarus. Les Israéliens ne peuvent se rendre dans ces pays qu’avec une autorisation spéciale émise par un comité gouvernemental spécial d’exception.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY