Il avait trouvé l’astuce pour embarquer plus vite

Rajan Mahbubani, un chef d’entreprise indien, pensait avoir trouvé la combine parfaite pour embarquer plus vite à bord des avions : se faire passer pour un pilote de ligne de la compagnie allemande Lufthansa… Cela a fonctionné plus de quinze fois.

L’homme de 48 ans se faisait passer pour un pilote de la compagnie aérienne allemande Lufthansa. Il avait même une fausse carte professionnelle attestant qu’il était un salarié de l’entreprise… ce qui n’est pas rappeler le film « Arrête-moi si tu peux » réalisé par Steven Spielberg avec Leonardo DiCaprio, Tom Hanks. Mais ses raisons n’étaient pas les mêmes.

Résultat de recherche d'images pour "arrête moi si tu peux"Son objectif : passer plus vite aux contrôles de sécurité en misant sur la carte de la solidarité entre professionnels pour obtenir des traitements préférentiels, en avion.

Et ça a marché ! Plus de quinze fois, les personnels de différents aéroports et de différentes compagnies aériennes l’auraient pris pour un véritable pilote, rapporte le quotidien indien The Times of India.

Il aurait obtenu de nombreuses faveurs, comme des surclassements, ou des accès directs à l’avion sans avoir à faire la queue avec les autres passagers… Mais cette supercherie, pourtant bien huilée, s’est brutalement arrêtée il y a quelques jours.

Une fausse carte achetée à Bangkok

Rajan Mahbubani a été démasqué à l’aéroport international Indira-Gandhi de la capitale New Delhi. Il s’apprêtait à embarquer sur un vol de la compagnie AirAsia India à destination de Calcutta.

Mais il est tombé sur un employé un peu plus vigilant que les autres. Lequel a appelé les bureaux de la Lufthansa à New Delhi. Juste histoire de confirmer que l’homme en face de lui était bien un pilote…

La compagnie allemande a alors dépêché une équipe sur place, à la porte d’embarquement du vol qui s’apprêtait à décoller. Et Rajan Mahbubani aurait ensuite admis que, oui, il se faisait passer pour un pilote de la compagnie.

L’homme a ensuite été interpellé par la police de l’aéroport. Il aurait dit, devant les enquêteurs, qu’il s’était procuré la fausse carte professionnelle de la Lufthansa « à Bangkok », la capitale de la Thaïlande. Sans donner plus de précision.

Selon le quotidien indien The Indian Express, il aurait acheté cette fausse carte voilà deux ans. Mais le Times of India assure que la supercherie dure depuis six mois… Afin d’y voir plus clair dans cette affaire aux contours encore un peu flous, « nous sommes en train de remonter tout l’historique des voyages du passager », dit Sanjay Bhatia, le commissaire adjoint de la police de l’aéroport de New Delhi, au Times of India.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là

Les policiers indiens ont également fouillé dans son téléphone… et ont découvert de nombreuses photographies montrant l’homme vêtu d’autres uniformes, comme celui d’un colonel de l’armée indienne.

Toujours d’après Sanjay Bhatia, Rajan Mahbubani publiait des vidéos le montrant vêtu de différents uniformes sur le réseau social TikTok. Les médias indiens ne précisent pas s’il a été remis en liberté après son interpellation.

Selon les informations de la chaîne de télévision américaine CNN, le faux pilote pourrait notamment être poursuivi pour usurpation d’identité, et, s’il était reconnu coupable de ces faits, il pourrait être condamné à une peine d’un an d’emprisonnement.

(Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY