Hôtellerie : Vers une pénurie mondiale de salariés dans les 2 prochains mois !

Une récente étude révèle qu’un quart des salariés de l’hôtellerie à travers le monde déclarent que leur expérience employé a souffert depuis la reprise des voyages. Publiée par Medallia, Inc., leader mondial de la gestion de l’expérience client et employé, révèle que 38 % (34% en France) des salariés du secteur hôtelier envisagent ou ont déjà l’intention de quitter leur emploi dans les deux prochains mois.

Cette information ainsi que d’autres figurent dans l’étude complète, intitulée Global Staffing Report: Employee Experience Impacts Hospitality, rendue publique par Medallia Zingle, fournisseur d’une plateforme de messagerie intelligente utilisée par certaines des plus grandes chaînes hôtelières dans le monde.

Pour réaliser cette étude, Medallia a interrogé plus de 1.250 salariés dans le secteur du voyage et de l’hôtellerie aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Espagne et en Allemagne. Les résultats révèlent des défis majeurs auxquels le secteur hôtelier est aujourd’hui confronté, notamment l’impact de la reprise des voyages sur la satisfaction des salariés au travail, leur expérience employé et leurs relations avec les clients.

Le manque de personnel dans l’hôtellerie est bien connu. Selon l’étude, près de deux cinquièmes des salariés de ce secteur au niveau mondial prévoient de démissionner d’ici à la fin de l’année. Aussi, 59 % (49% en France) des entreprises travaillent actuellement avec moins de personnel qu’avant la pandémie. La saison des fêtes s’annonce compliquée pour les établissements hôteliers à travers le monde. Tandis que 67 % des participants à l’enquête indiquent que leur entreprise enregistre un regain d’activité depuis la reprise des voyages, 48% d’entre eux (60 % en France) jugent correcte la gestion de cette situation par leur employeur.

Cette nouvelle est préoccupante à un moment crucial pour la réouverture du secteur mais elle illustre aussi l’opportunité pour les enseignes de mieux armer leurs équipes afin de faire face à l’explosion de voyages à venir et de répondre à la pénurie d’effectif.

« Tous les secteurs ont été touchés par la crise du Covid-19 mais celui du voyage et de l’hôtellerie a ressenti un impact particulièrement fort sur son activité », commente Ford Blakely, fondateur, SVP et directeur général de Medallia Zingle. « S’il est préoccupant de constater qu’une part importante des salariés envisagent ou prévoient d’ores et déjà de démissionner avant la fin de l’année, les enseignes ont une formidable opportunité d’adopter des stratégies technologiques et de communication permettant à leurs collaborateurs de faire plus avec moins de ressources et suscitant chez eux davantage d’engagement et d’enthousiasme pour offrir la meilleure expérience à leurs clients. »

Parmi les autres résultats marquants de l’étude :

49 % des salariés français dans l’hôtellerie déclarent que leur entreprise travaille avec moins de personnel qu’avant la pandémie.

      • Les trois principales raisons de démissionner au niveau mondial : inquiétude en matière de santé et de sécurité (40%), insécurité au travail (37%), changement d’emploi (31%) pendant la fermeture des établissements.

Faible rémunération du personnel : 61 % (58% en France) des salariés du secteur hôtelier à travers le monde jugent leur travail plus dur et moins bien rémunéré depuis le début de la pandémie.

L’expérience employé en pâtit: un quart (19% en France) des salariés disent que leur expérience employé s’est dégradée et qu’ils se sentent moins motivés. En outre, 27 % pensent que l’expérience client qu’ils offrent s’est elle aussi détériorée depuis le début de la pandémie.

Les difficultés de recrutement perdurent : 52 % des salariés de l’hôtellerie (49% en France) à travers le monde indiquent que leur entreprise éprouve des difficultés à recruter.

      • Les trois principales raisons : nombre insuffisant de postulants qualifiés (61% en France), manque de ressources pour proposer un salaire ou des avantages concurrentiels (34% en France), absence de flexibilité ou de possibilités de télétravail (22% en France).

L’étude complète Global Staffing Report: Employee Experience Impacts Hospitality de Medallia Zingle peut être téléchargée ici.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY