Hotellerie Suisse incite à la réservation directe

Hotellerie Suisse a lancé une campagne de réservation directe qui cible sans détour les clients. L’objectif est de faire passer le message « Les offres imbattables sont celles des hôtels ». L’association souhaite réduire la dépendance de la branche de l’hébergement aux OTA et inciter les clients potentiels à effectuer leurs réservations directement auprès des hôtels.

Sur le site www.booking-tipp.ch, les hôtes sont informés sur les avantages des réservations directes et découvrent des faits intéressants sur les plates-formes de réservation.

Cette campagne emboîte le pas aux établissements hôteliers qui sont de plus en plus nombreux à proposer à leurs hôtes des avantages en cas de réservation directe dans le but de contrer la domination des OTA sur le marché. Ainsi, 85% d’entre eux accordent des rabais sur les prix, des surclassements ou des offres complémentaires.

« La campagne vise à faire la lumière sur cette situation, car trop peu de gens connaissent aujourd’hui ces avantages», indique l’association dans un communiqué. «C’est pourquoi les hôtels reçoivent différents supports, tels qu’un aide-mémoire pour promouvoir les réservations directes et divers outils publicitaires. De plus, les hôteliers sont incités à proposer la meilleure offre pour toute réservation directe dans leur établissement et à sensibiliser leurs collaborateurs et leurs hôtes à ce sujet.» Toutes les informations concernant la campagne sont disponibles sur le site Internet d’Hotellerie Suisse

«Lex Booking»: augmenter la pression sur les instances politiques

Le monde politique aussi se penche sur le thème des réservations directes. La motion déposée par le conseiller aux États Pirmin Bischof, aussi appelée «lex Booking», a demandé au Parlement en janvier 2017 d’agir contre les abus des OTA générés par des conditions restrictives quant à la compétitivité.

Ainsi, les hôtels doivent pouvoir, à l’avenir, proposer des prix plus avantageux sur leur propre site Internet, ce qui rétablit la pleine concurrence dans la vente en ligne.

«Après presque trois ans d’attente, nous exigeons du Conseil fédéral qu’il agisse activement et qu’il procède à une mise en œuvre concrète», déclare Andreas Züllig, président d’Hotellerie Suisse. Sur lex-booking.ch, l’association a lancé une campagne pour sensibiliser le public sur la tactique dilatoire volontaire des politiques.

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY