Hôtellerie: 2016, une année à oublier!

Illuminated Parisian hotel sign taken at dusk

Pour le cabinet spécialisé MKG Consulting, l’hôtellerie française affiche un net recul sur l’année 2016 qui restera comme l’année la plus mauvaise depuis 2009…

Selon sa dernière enquête, la fréquentation est en baisse de 1,2 point et dans le même temps les prix moyens ont subi une contraction de 3,3% entraînant un recul du RevPAR (Revenu par chambre disponible) de -5,1%. (Rappel des chiffres de 2009 : baisse de TO de 4,6 points, baisse des prix moyens de 1,8% et le RevPAR a diminué de 9,2% ).

Les régions Île-de-France et PACA, régions touchées par des attentats, ont enregistré les performances les plus faibles. Ces deux régions représentent plus de 50% du chiffre d’affaires Hébergement de l’hôtellerie en France ce qui explique l’impact sur les résultats nationaux. (L’île-de-France affiche un recul de 5,5 points de sa fréquentation, alors que le PACA voit sa fréquentation baisser de 1,3 point ).

Principale clientèle étrangère manquante : Le haut de gamme!

La clientèle internationale fortement présente sur le segment haut de gamme et dans les hôtels de la capitale et de la Côte d’Azur ont fait défaut dans un contexte sécuritaire peu propice à leur venue.

Sur les 12 mois de l’année, on observe que la fréquentation n’a progressé qu’à 3 reprises mais cela pour des raisons techniques ( mars 2016 : décalage d’une semaine des vacances scolaires favorables à l’hôtellerie, novembre et décembre 2016 : comparaison faite avec des mois post-attentats, donc avec une activité déjà affaiblie).

On observe néanmoins des signes encourageant de reprise, surtout depuis le mois de septembre, la fréquentation repart légèrement à la hausse. Sur les 4 derniers mois de l’année, en France, la fréquentation progresse de 0,5 pt.

Pour le 31 décembre, la fréquentation dans les hôtels parisiens fut de 88%, chiffre en hausse de 14,4 points par rapport à 2015. Mais on reste toutefois à près de 10 pts de la fréquentation enregistrée en 2014. On observe également que les hôteliers ont pratiqué des prix à la baisse afin d’attirer une clientèle qui leur a fait défaut tout au long de l’année.

L’année 2017 devrait être dans le vert par effet de comparaison avec 2016, mais également en raison d’un calendrier d’événements important (en juin, les salons Airshow à Paris et Vinexpo à Bordeaux qui a lieu tous les 2 ans, en janvier les championnats du monde de Hand-Ball qui vont impactés l’ensemble du territoire ). Toutefois, cela ne devrait pas encore permettre de revenir au niveau de l’année 2014.

Retrouvez tous les chiffres : cliquer ici.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY