Honte à United Airlines!

L’évacuation forcée et musclée d’un passager d’un vol fait scandale aux Etats-Unis et dans le monde entier. Un homme, « choisi au hasard », a refusé de quitter l’avion qui avait été surbooké. Des vidéos montrent des policiers le traînant hors de l’appareil. Les médias sociaux se sont emparés d’un sujet grave. L’image des États-Unis à nouveau écornée !

Besoin de sièges pour assoir des membres d’un autre équipage

Avant le décollage du vol United 3411, quatre membres d’une compagnie aérienne partenaire se seraient présentés au comptoir et auraient demandé à embarquer afin de rejoindre Louisville, où ils devaient assurer un vol.

L’équipage a alors cherché quatre volontaires en échange d’une somme d’argent, d’une nuit d’hôtel et d’une place sur un autre vol. Ne trouvant pas de volontaire, le personnel naviguant a alors procédé à un tirage au sort.

Trois des passagers désignés ont accepté de prendre un autre avion. Le quatrième s’y est opposé, expliquant, selon les témoignages, qu’il était médecin et devait voir des patients le lendemain matin.

sicurezzaUn passager a été traîné au sol par des agents de sécurité

Des cris indignés retentissent sur les vidéos mises en ligne par des passagers, montrant le moment où trois policiers s’approchent d’un homme d’origine asiatique déjà installé dans son siège.

Ce dernier commence à crier lorsque l’un des agents le saisit de force puis le cogne sur le repose-bras ce qui le fait saigner abondamment. Mais qu’importe, une fois au sol, l’homme est tiré sur toute la longueur du couloir sous les yeux des passagers. Selon les médias américains, les autorités aériennes à Chicago, dont dépendent les policiers en cause, ont suspendu lundi l’agent concerné.

Un incident qui s’est répandu sur tous les médias sociaux

La compagnie aérienne United aurait pu offrir une meilleure compensation afin d’attirer des passagers. Mais ils ont préféré user d’une violence tout à fait inutile. Les smartphones ont des caméras vidéo qui ont changé la nature des dernières nouvelles dans notre monde.

On ne peut plus prédire quelle histoire qui se propagera le plus. Mais celle de United a fait le tour du monde car la personne est d’origine asiatique. Me trouvant en Asie du Sud-Est, je peux vous confirmer que les gens ici sont choqués et trouvent l’attitude de United tout simplement raciste.

Une réponse plus juridique que commerciale de patron de United

Oscar Munoz est le PDG de United. Il semble vouloir changer la culture d’entreprise de la société, et il est apprécié par les employés, les clients et les actionnaires. Il est rare que ce soit le cas dans une compagnie aérienne.

UA_CEOLa déclaration qui a été publiée en son nom est assez consternante : « Je m’excuse d’avoir dû déplacer ces clients ailleurs », poursuit-il dans un communiqué publié sur le site de la compagnie lundi.

« Nous tentons également de contacter ce passager pour lui parler directement et pouvoir résoudre ce problème. »

Au-delà du surbooking de la compagnie, cet incident ne serait jamais arrivé si la compagnie aérienne avait proposé une compensation plus importante. Par ailleurs le sort a désigné une personne d’origine asiatique.

L’arrivée de Trump à la présidence qui tente de refuser l’accès aux US de personnes d’origine arabe accentue le racisme envers certaines communautés. En Asie, ce grave incident est considéré comme du racisme de la part de la compagnie aérienne américaine. C’est encore United qui s’était distinguée il y a quelques jours en interdisant l’accès à bord à deux adolescentes. Motif : une tenue jugée inappropriée. Elles portaient des leggings…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY