C’est la première fois depuis le typhon Vincente en Juillet 2012 que les autorités de Hong Kong ont mis en alerte maximum tous les services publics de la ville et averti la population. Tout est fermé ce mercredi 23 Août y compris l’aéroport.

Le typhon Hato se déplace à 25 km/heure

Mercredi 23 Août, le typhon Hato se situait à environ 80 kilomètres au sud de Hong Kong. La structure du typhon est restée relativement compacte. Il approchera Hong Kong à moins de 100 kilomètres de la ville vers midi (heure locale), avant de toucher la province voisine du Guangdong.

Déjà la ville est balayée par des vents très violents et des pluies torrentielles. Plusieurs arbres sont déjà tombés sur une route dans le quartier des affaires de Wan Chai.

La plupart des entreprises ont fermé leurs portes. La plupart des transports publics de la ville sont également à l’arrêt. Toutes les écoles ont été fermées pour la journée et le gouvernement a ouvert des abris temporaires.

Typhon HatoL’aéroport de Hong Kong est fermé

Environ 420 vols ont été annulés à l’aéroport international de Hong Kong. Cathay Pacific Airways a déclaré que la majorité des vols à destination et en provenance de Hong Kong entre 6h du matin et 17h ce mercredi ont été suspendus.

La dernière grande tempête qui avait provoqué le chaos à l’aéroport de Hong Kong fut lors du passage du typhon Nida, en 2016 et qui a affecté plus de 1000 vols.

Dure journée pour les passagers en route vers HKG

Mercredi matin, Mme Molcnero et son mari, qui vivent tous deux à Bruxelles avait prévu de prendre un vol United Airlines (UA896) à 6h du matin au départ de Singapour pour Hong Kong pour un court séjour.

Cela veut dire qu’ils sont arrivés à l’aéroport au moins deux heures avant le vol. Leur nuit a été très courte et la journée va être très fatigante. Certaines compagnies aériennes n’auraient envoyé aucune information par SMS à leurs passagers.

Pour finir avec humour, Hato est un terme japonais qui signifie « pigeon ». Les passagers frustrés devraient s’en souvenir …non ?

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY