Hong Kong en fureur … même à l’aéroport

Les jeunes ont été à l’origine des manifestations qui ont lieu à Hong Kong depuis plusieurs semaines. L’érosion inexorable des libertés civiles, un décret d’extradition vers la Chine continentale et le coût de la vie exorbitant sont au cœur du mécontentement des hongkongais. Une longue manifestation s’est tenue à l’aéroport de Hong Kong, vendredi. Les équipages de Cathay Pacific se sont associés aux manifestants !

Difficile de se loger à Hong Kong

Hong Kong, une ville de 7,4 millions d’habitants. Il s’agit sûrement du lieu de vie le plus inégalitaire au monde. Les salaires n’ont pas suivi l’évolution du prix des loyers.

Ils ont augmenté de près d’un quart au cours des six dernières années. Les prix d’achat d’un logement ont plus que triplé au cours de la dernière décennie.

Le gouvernement « autonome » tire profit de la vente de terrains à des promoteurs immobiliers. Les prix sont tellement faramineux que les promoteurs privilégient des constructions de luxe au détriment d’appartements que pourrait s’offrir un habitant ayant des revenus moyens.

Actuellement, plus de 250.000 personnes attendent d’avoir accès à un logement social. Le nombre pourrait être encore plus élevé, mais les responsables de Hong Kong ont maintenu le seuil avec un revenu inférieur à 11.000 € par an.

Le projet de loi sur l’extradition de délinquants vers la Chine a été l’étincelle

Le projet de loi sur la législation relative aux délinquants en fuite et à l’entraide judiciaire en matière pénale proposé par le gouvernement de Hong Kong est à l’origine des manifestations.

Les hongkongais craignent que cette législation brouille la démarcation entre les systèmes juridiques à Hong Kong et en Chine continentale (également appelés « un pays, deux systèmes « ). La première manifestation a eu lieu le 31 mars. Depuis cette date le mouvement a pris de l’ampleur.

Les triades se font de l’argent

Des manifestations se sont déroulées sur Yuen Long, une zone au nord de Hong Kong et à proximité de la frontière avec la Chine continentale.

Cette zone est connue pour la contrebande et la présence des triades. Celles-ci opèrent des deux côtés de la frontière. Des membres de triades ont organisé des attaques contre les manifestants.

Cela n’a guère surpris les chercheurs, qui ont souligné la pratique courante consistant à utiliser des « voyous à louer » en Chine continentale. Lorsque les gouvernements ne peuvent pas utiliser les forces de l’ordre officielles pour une raison quelconque, ils paient pour cela ! (selon un expert sur les triades). La police a nié avoir engagé ces criminels.

L’aéroport d’Hong Kong envahit par les manifestants

À la veille d’un nouveau week-end de protestations, des milliers de manifestants se sont rassemblés, vendredi 26 juillet, à l’aéroport de Hong Kong pour sensibiliser les voyageurs au mouvement de contestation.

Le hall d’arrivée de l’aéroport a vu une marée de manifestants. Vêtus de noir, ils ont scandé des slogans anti-gouvernementaux. Des tracts ont été distribués On ne déplore, toutefois, aucune perturbation du trafic aérien.

Les membres d’équipage parmi les manifestants

Les équipages et le personnel de l’aéroport ont rejoint les manifestants, beaucoup d’entre eux étant assis par terre dans le principal hall des arrivées de l’aéroport.

Certains manifestants ont tenu des pancartes « Avertissement aux touristes » expliquant comment la police avait tiré des gaz lacrymogènes sur les manifestants et comment un gang présumé pro-gouvernemental avait attaqué des manifestants dimanche dernier, mettant 45 personnes à l’hôpital.

Yoko Tsang, 29 ans, a déclaré, que, plus elle voyageait à travers le monde en tant qu’hôtesse de l’air, plus elle appréciait les libertés de Hong Kong. L’union des agents de bord de Cathay Pacific a déclaré qu’elle soutenait le rassemblement et encourageait ses membres à s’associer, une position qui lui a valu un reproche dans les médias chinois.

Ces manifestations devraient encore durer un certain temps. Il faut espérer que l’armée chinoise n’intervienne pas dans cette affaire. Cependant, tout est possible actuellement !

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY