Hommage au créateur d’Act Up !

Si l’image de l’Amérique de Trump parait très éloignée de nos rêves d’enfant ; il reste quelques souvenirs positifs de personnages qui auront marqué notre vie. C’est le cas d’Harry Kramer qui vient de décéder cette semaine d’une pneumonie. Nous évoquerons également la haine homophobe qui sévit sur les réseaux sociaux !

Un courageux militant

Larry Kramer a été l’un des premiers militants contre le sida, à l’époque où la maladie n’avait même pas de nom.

Au début des années 80, Kramer a vu des centaines, puis des milliers d’homosexuels mourir avant que le gouvernement ne prenne enfin des mesures pour arrêter la propagation du VIH.

Elton John a rendu hommage à Larry Kramer

Elton John a déclaré: « Nous avons perdu un géant qui défendait les droits des homosexuels comme un guerrier. Sa colère était nécessaire à un moment où la mort des homosexuels par le sida était ignorée par le gouvernement américain. »

Larry Kramer a été un des premiers à lancer une association sur le Sida

En 1981, alors que le sida n’avait pas encore son nom et que seulement quelques dizaines de personnes en avaient été diagnostiquées, Larry Kramer et un groupe d’amis à New York fondaient « Gay Men’s Health Crisis » (GMHC), l’une des premières associations du pays pour lutter contre l’épidémie. Larry Kramer a également fondé “Aids Coalition to Unleash Power”.

ACT UP était née

Son association est devenue ACT UP qui était connue, il y a quelques années pour ses actions à scandale. Il s’agissait de réveiller les consciences. On a ainsi vu les militants manifester dans des services religieux, lors de rassemblements de personnalités publiques et surtout politiques.

Plusieurs années plus tard, Larry Kramer s’est finalement brouillé avec ACT UP, malheureusement comme d’autres, et s’est concentré sur l’écriture.

Il pensait qu’il était dans une position unique pour écrire un livre épique sur l’histoire gay. The American People: le volume 1 est sorti en 2015. Fagots a été le titre de son premier roman.

Un rappel sur la haine qui déferle sur les réseaux sociaux

Au lendemain de la journée mondiale contre l’homophobie, l’association SOS Homophobie a publié son rapport annuel le lundi 18 mai. Un rapport alarmant qui montre que les violences envers les personnes LGBT sont en augmentation : + 26 % de signalements en 2019.

Certains pays touristiques devraient agir contre l’homophobie

Selon un classement réalisé par ILGA-Europe, Malte est le premier pays où les droits des personnes LGBT+ sont les mieux respectés, suivi de la Belgique et du Luxembourg.

La France n’est qu’à la treizième place … ils sont plus tolérants vis-à-vis de l’homosexualité, mais conservent beaucoup de clichés envers les personnes LGBT. Quant aux professionnels du tourisme, ils ont oublié totalement cette cible contrairement à l’Espagne qui fait de gros efforts.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY