Histoire & patrimoine à Hachinohe

1 clan, 2 sites, 3 trésors

L’histoire d’Hachinohe est particulièrement riche et le patrimoine qui en découle est chéri par les habitants de la région. Tout récemment encore, l’UNESCO y a inscrit deux sites sur les listes du Patrimoine mondial.

Mais les trésors de la région bénéficient aussi des faveurs des instances de protection du patrimoine culturel japonais : elle compte notamment trois précieux Trésors Nationaux et les seuls de la préfecture d’Aomori. Des populations Jomon du Paléolithique aux armures et monuments du Clan Nanbu, l’histoire se vit encore grandeur nature à Hachinohe. 

Un puissant clan de samouraïs
Image
Nanbu, le Clan du Nord
Le clan Nanbu a régné sur le Nord du Japon pendant près de 700 ans. La branche d’Hachinohe a gardé pour emblème la grue des Nanbu devant une fleur de chrysanthème à huit pétales, représentant les huit municipalités composant la région (hachi signifie huit en japonais). 
Une histoire vivante
Aujourd’hui, on peut retracer l’histoire du clan Nanbu dans la région de Hachinohe à travers de nombreux sites et monuments : châteaux, tombes, temples et sanctuaires murmurent encore l’histoire du clan du Nord. Classé « bien culturel important » au Japon, le Mausolée de Toshiyasu, fils du 27e seigneur Nanbu, est un magnifique exemple du style architectural de l’époque.
 

Image 
 
Deux sites archéologiques inscrits à l’UNESCO

Image
La culture Jomon à Hachinohe
La région d’Hachinohe est habitée depuis le Paléolithique, soit depuis environ 20 000 ans. De nombreux artefacts de l’ère Jomon ont été mis au jour dans deux sites archéologiques à Korekawa et Choshichiyachi. Ces deux sites font partie d’un ensemble de 17 sites inscrits cet été au patrimoine mondial de l’UNESCO.
La laque, une tradition millénaire
Différents ustensiles laqués ont été retrouvés sur ces sites, indiquant que les populations Jomon utilisaient déjà cette technique pour décorer leurs objets. Des milliers d’années plus tard, la région de Ninohe est toujours connue pour ses techniques de laque, appelées urushi, et inscrit aujourd’hui à l’UNESCO comme patrimoine immatériel.
 
Image
 
Trois Trésors Nationaux conservés à Hachinohe

Image
 

Figurine ancestrale
La préfecture d’Aomori abrite trois Trésors Nationaux, or ils sont tous concentrés à Hachinohe. Le plus ancien est une figurine en argile, ou Dogū, joignant les mains et présentant une grande finesse dans son ornementation. Elle est conservée aujourd’hui au Korekawa Jomon Museum avec les autres artefacts mis au jour sur le site voisin de Kazahari.
Trésors d’ornementation
Conservée dans le temple de Kushihiki Hachiman se trouvent deux armures parmi les 18 désignées Trésors Nationaux au Japon. Héritées des Seigneurs Nanbu, l’armure lacée de rouge avec ses motifs de chrysanthèmes et l’armure lacée de blanc avec ses motifs ressemblants aux étoiles des fleurs de deutzias sont deux exemples remarquables de la fin de la période Kamakura (1185-1333).
Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY