Guide des parcs de Tokyo

Pour de nombreux voyageurs qui visitent Tokyo, ce sont les néons modernes et fastueux de la ville qui attirent en premier leur regard, la capitale étant une technopole tentaculaire de lumières, de sons et de couleurs. Mais en passant un peu de temps dans la ville, vous serez séduit par les nombreux espaces verts, des jardins méticuleusement entretenus aux espaces en extérieur.

Parcs et jardins publics et occidentaux

Dans une ville aussi densément peuplée que Tokyo, les gens ont besoin d’espaces en plein air pour s’amuser, se détendre et se livrer tranquillement à la réflexion. Faites une promenade solitaire dans le parc de Hibiya, le premier parc moderne occidental du Japon, ou dans le jardin impérial de Shinjuku Gyoen.

Découvrez les joies du sport et des loisirs au parc de Kasai Rinkai ou au parc olympique de Komazawa. Vous voulez socialiser ? Mêlez-vous aux habitants locaux au parc d’Ueno, au parc d’Inokashira ou au parc de Yoyogi, célèbres pour leurs cerisiers en fleur au printemps et lieux de prédilection pour observer les gens.

Jardins japonais

Remontez dans le temps en visitant les jardins traditionnels japonais. Beaucoup étaient autrefois des lieux de détente et de loisirs pour les anciens seigneurs féodaux (daimyo) et les nobles.

Visitez ces jardins au paysage méticuleusement agencé, souvent inspiré par la littérature, et profitez des plantes et fleurs de saison, des élégantes maisons de thé et des magnifiques jeux d’eau. Les jardins Hama-Rikyu, Koishikawa Korakuen et Rikugien ne sont que des exemples parmi d’autres.

Jardins des temples et des sanctuaires

La religion shinto indigène du Japon dicte un profond respect pour la nature et il n’y a pas meilleur endroit que les jardins des temples et des sanctuaires pour rendre hommage aux divinités de la nature.

Le plus célèbre de ces lieux est le sanctuaire forestier de Meiji Jingu où des milliers d’arbres ont été offerts par les habitants de tout le pays au moment de sa création. Les jardins des autres temples et sanctuaires étant strictement saisonniers, planifiez votre visite en conséquence. Le sanctuaire de Kameido Tenjin, pour ses glycines en avril et mai, et le sanctuaire de Nezu-jinja, pour ses azalées, en sont des exemples.

Nature

Contrairement aux jardins japonais parfaitement aménagés et entretenus, certains environs de Tokyo sont encore sauvages et conservent une nature intacte.

Visitez la paisible vallée de Todoroki à Setagaya pour flâner entre les arbres et vous reconnecter à la nature, ou rendez-vous au parc de Rinshinomori à Meguro pour explorer les forêts, les prairies, les étangs et les terrains humides peuplés de plantes, d’insectes et d’oiseaux.

Parcs familiaux

La plupart des parcs et jardins de Tokyo sont adaptés aux familles, certains proposant des attractions pour les enfants. Le spacieux parc commémoratif de Showa, dans la banlieue de Tokyo, dispose d’un terrain de jeux pour les plus petits et d’un petit train pour se déplacer, tandis que le parc de Futakotamagawa propose un terrain de jeu pour les enfants et une vaste pelouse pour jouer au ballon ou pique-niquer. Pour les jeux d’eau en été, essayez le Nakano Central Park avec ses fontaines saisonnières.


Conseils

  • La plupart des parcs de Tokyo sont gratuits, mais certains peuvent nécessiter des frais d’entrée
  • Respectez la propreté des lieux. De nombreux parcs et jardins n’ayant pas de poubelle, préparez-vous à devoir garder vos déchets avec vous
  • Boire de l’alcool en public est autorisé à Tokyo, sauf dans certains parcs et jardins comme le jardin impérial de Shinjuku Gyoen
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY