« Grand nettoyage » en Turquie

Alors que je me posais la question dernièrement (article Pagtour du 29/7/16)  sur combien de temps encore le secteur du tourisme (agences de voyages, transports, horeca…) resterait en dehors du « nettoyage » en Turquie , j’ai appris que le conservateur –dictateur  Erdogan s’apprêtait à passer le «  karcher » dans le monde des affaires.

Il a commencé par l’arrestation de trois membres d’une holding familiale fondée dans les années 50, devenue depuis un acteur majeur de l’économie turque dans les secteurs du mobilier, textiles, logistique, du commerce avec plus de 14.000 employés !!!!

Certes, ce n’est pas directement lié à notre secteur, mais une inquiétude légitime pourrait s’installer chez les investisseurs potentiels quelque soit le domaine … et donc aussi dans le tourisme.

A se demander si la Turquie n’est pas victime de paranoïa ?

Ce pays est la sixième destination touristique du monde, attirant presque 40 millions de touriste chaque année. Voyant ce beau chiffre qui fait désormais partie du passé, des sociétés hôtelières européennes renommées avaient l’intention d’exploiter des hôtels à Istanbul. Avec une baisse de plus de 40 % en juin dernier, il est certain que ça ne sera pas pour demain.

L’armée turque, jusqu’à présent indépendante du pouvoir politique, a été plus ou moins la gardienne du « kémalisme », à savoir un état démocratique, moderne et laïque, introduit par Mustafa Kemal Atatürk en 1923. Avec le gouvernement d’Erdogan, quelques mesures de modernisation et de libéralisation dans l’économie ont été visibles. Parallèlement, on a aussi assisté à la constructions de mosquées, d’écoles coraniques qui sont allées de paire avec l’interdiction ou la restriction de boissons alcoolisées, des femmes voilées…

L’environnement a donc « radicalement » changé. Problème : là où il n’y a pas de libertés civiles, il est très difficile d’avoir un tourisme moderne et professionnel. C’est une réalité et il est évident que le retour en arrière n’est pas pour demain… ni après demain !

La chasse aux sorcières continuera en Turquie … mais quand Erdogan cite  « l’Allemagne nazie comme exemple de régime présidentiel efficace », il y a de quoi se poser des questions… et avoir quelques frayeurs sur l’avenir de la Turquie

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY