Google Trips, un guide « big brother »

Big Brother is watching you !

Lancé en début de semaine, Google Trips organise nos voyages de A à Z selon nos centres d’intérêt et nous livre toutes les informations nécessaires, même sans connexion… Et pour cause, Google analyse nos mails sur plusieurs années et anticipe ainsi nos envies…

« L’application, au design simple, combine la fluidité des services de Google avec la puissance des données qu’il collecte, sur vous et les autres internautes. Ce qui donne un résultat aussi efficace… que dérangeant. Ainsi, à peine connecté à l’application avec votre compte Google, la liste de vos précédents voyages s’affiche avec une précision redoutable, sur plusieurs années. La firme de Mountain View puise en fait dans vos e-mails pour en extraire les réservations d’hôtel, par exemple, et en déduit vos escapades touristiques, passées et futures » nous explique Le Monde.

De quoi se poser quelques questions quand même.. Le journal a testé les propositions sur quelques villes du monde (200 sont recensées sur Google Trips). A Berlin, on pourra se promener dans les lieux historiques de la guerre froide, à Tokyo, on aura le choix entre « Tokyo futuriste », « sources chaudes » et « karaokés ». Jusque là, rien que de très classique…

Si on perd son smartphone, on est à poil !

L’application, comme un guide traditionnel, donne aussi des informations pratiques générales sur la destination, mais aussi les numéros d’urgence, la monnaie, les pourboires ou encore les transports. Quelques « ratés » néanmoins nous signale Le Monde, comme à Paris avec l’invitation à passer au Bataclan ou comme première suggestion pour des visites avec enfants les Catacombes.

Plus inquiétant, Google Trips rassemble aussi « dans un seul espace les réservations relatives à ce voyage, comme les billets d’avion, les nuits d’hôtel ou Airbnb. Le tout étant accessible hors connexion, si l’utilisateur prend la peine de télécharger le voyage avant son départ. » Et si on perd son smartphone… on est à poil !

En résumé, avec cette nouvelle application Google en saura encore plus sur nous, notre vie privée et nos envies. Une mine d’informations que le géant américain vendra ensuite à prix d’or aux entreprises de toutes sortes… Lesquelles ne manqueront d’influencer nos futures envies… Sous couvert de liberté, Google nous enferme un peu plus dans sa seule logique… qui n’est que commerciale !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Bien sûr, mais alors avançons! Accordez-moi que dès qu’un Mammouth crée quelque chose, notre première réaction est presque toujours  » C’est pas bien parce que.. ». Au lieu de  » A quelles contidions pouvons-nous faire  » mieux? ». Les Data Lab nationaux et la politique de Mme Lemaire sont trrrrrrès insuffisants. A part le milieu des Geeks, qui le souligne? Où est la grande stratégie  » Big Data » du tourisme en France? Ce qui est certain: les tout-petits  » chacun dans leur coin » n’y arriveront pas. Les data ( Collecte/analyse/tri/ciblage…) c’est trop cher pour les opérateurs petits ou moyens. Donc soyons positifs,au lieu de critiquer ce qui sort, proposons, réalisons!

LEAVE A REPLY